AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

À propos des anges et du bien

 :: Genèse :: L'univers de Divine :: Les annexesVoir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
Lucifer
Fondateur
Lucifer
À propos des anges et du bien 1528294630-ezgif-com-resize
Fonction : Démon de la séduction
Âge : Né lors de la création du Paradis
Lieu de résidence : L'Enfer
Ven 13 Avr 2018 - 13:52
 
A propos des anges et du bien

Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
Fondateur
Lucifer
À propos des anges et du bien 1528294630-ezgif-com-resize
Fonction : Démon de la séduction
Âge : Né lors de la création du Paradis
Lieu de résidence : L'Enfer
Ven 13 Avr 2018 - 14:55
 
Le Jeu Divin

Les anges furent créés par Dieu bien avant notre univers et les hommes. Leur devoir consiste à servir Dieu et à L'adorer. Il leur donna une grande liberté. On les dit extrêmement nombreux, on parle de la multitude de l'armée céleste.

Dieu créa ensuite le premier homme, Adam et lui donna une compagne, Eve. Il les plaça en un lieu extraordinaire, le Paradis terrestre nommé le jardin d'Éden.

Adam et Eve continuaient de vivre heureux et insouciants au jardin. Ils avaient pour seule consigne de ne pas s'approcher de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, planté au milieu du jardin d'Éden, d'en cueillir le fruit et de le manger car ce fruit donnait précisément la connaissance du bien et du mal. Mais Eve fut tentée par le serpent Nanash, croqua la pomme et en fit manger à Adam. Dès lors, Dieu maudit le serpent et le condamna à ramper. Quant à Adam et Eve, ils furent chassés du jardin. Privés des fruits de l'arbre de Vie, ils devinrent mortels. L'homme ne tarda pas à se répandre sur Terre bien que condamné à connaître la faim, la souffrance, la maladie et la mort en attendant le jugement de son âme.

Les hommes, à l'instar des anges, furent conçus libres de leurs actes et de leurs pensées. Souvent, ils fautèrent, péchèrent, désobéirent, ce qui provoqua le courroux de leur père céleste. Pourtant, bien que les ayant châtiés durement, ayant même songé à les exterminer, il ne put jamais s'y résoudre, porté par l'amour qu'il vouait à sa création.

La genèse de l'homme et la mansuétude de Dieu à son égard troubla pourtant les anges. La plupart ne comprenaient pas une telle attitude. Pourquoi avoir créé l'homme puisque les anges existaient avant, leur étant qui plus est supérieurs ? L'un d'entre eux, plus particulièrement, Lucifer, regardait les hommes avec perplexité. Lucifer était considéré comme le plus beau des anges, le meilleur d'entre eux. Il était le préféré de Dieu, l'un des très rares anges autorisés à paraître devant lui et à pouvoir contempler sa gloire. Lucifer aimait Dieu plus que tout et n'avait d'affection que pour lui.

Lucifer fit part de ses doutes à son frère aîné Michel. Ce dernier, bien que comprenant ses réticences, lui conseilla d'accepter les décisions de leur père car Dieu est parfait et toute décision émanant de lui doit être respectée à la lettre. L'archange vivait très mal de voir son père porter autant d'attention aux hommes. Nombreux étaient les anges à penser ainsi. Le trouble et le malaise s'insinua au Paradis. Puis un beau jour, Dieu demanda tout simplement aux anges de se prosterner devant l'humanité et de les aimer. Lucifer sombra dans une profonde tristesse qui se mua bientôt en colère puis en haine devant ce qu'il vivait comme une injustice.

« JAMAIS! » fut sa réponse car son aversion pour l'homme était sans limite.

Il se rebella et entraîna à sa suite un nombre impressionnant d'anges y compris de puissants archanges. Michel tenta de le raisonner mais en vain. C'était la guerre au Paradis et Lucifer, ivre de colère, la raison obscurcie par le chagrin, visait le trône céleste, la place de Dieu.  

La guerre fit rage, les anges s'affrontèrent. Dieu ne pouvait se résoudre à supprimer Lucifer qu'il continuait d'aimer malgré tout, il ordonna néanmoins à Michel de le combattre sans faire montre de faiblesse. L'archange obéit, non sans peine. La lutte redoubla d'intensité. Michel ne retint plus ses coups. Il terrassa Lucifer qui fut précipité en Enfer, entraînant dans sa chute tous ceux qui l'avaient suivi. Désormais, Lucifer était reconnu comme Satan, régnant sur l'Enfer qu'il organisa à l'image du Paradis. Lui à la place de Dieu, les anges déchus devenus démons sommés de l'adorer, et ils l'adorèrent, reconnaissant sa supériorité, le voyant comme une sorte de père qui leur avait montré la voie à suivre en refusant l’inacceptable, se prosterner devant les hommes, race impure, abjecte, inférieure, percluse de défauts, hypocrite, arrogante, ignorante et faible. Satan se posa comme l'Adversaire. Il menaça Dieu et le prévint qu'il n'aurait de cesse de nuire à sa création, de la mener à sa perte, de la lui ravir, de bâtir son monde sur les ruines de ce que son père avait conçu pour les hommes.

Dieu accepta de rentrer dans le jeu de Satan. Il lui donna effectivement  pouvoir de tenter l'humanité. Ainsi, l'homme serait libre de se tourner vers Dieu ou vers le Diable. Depuis, le bien et le mal ne cessent de s'affronter, chacun tentant de l'emporter définitivement sur l'autre. Lucifer, comme promis, intrigue. C'est d'ailleurs la seule parole que le prince du mensonge tient et respecte. C'est ainsi qu'il proposa à Dieu de laisser anges et démons œuvrer dans le Maine, persuadé, comme toujours, de l'emporter à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
Fondateur
Lucifer
À propos des anges et du bien 1528294630-ezgif-com-resize
Fonction : Démon de la séduction
Âge : Né lors de la création du Paradis
Lieu de résidence : L'Enfer
Ven 13 Avr 2018 - 14:56
 
Les Dix Commandements

Le Décalogue— littéralement les dix paroles, généralement traduit par les Dix Commandements — est un court ensemble écrit d'instructions morales et religieuses reçues, selon les traditions bibliques, de Dieu par Moïse au mont Sinaï.

PREMIER COMMANDEMENT

Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement.

DEUXIÈME COMMANDEMENT

Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.

TROISIÈME COMMANDEMENT

Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.

QUATRIÈME COMMANDEMENT

Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.

CINQUIÈME COMMANDEMENT

Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également.

SIXIÈME COMMANDEMENT

La pureté observeras, en tes actes soigneusement.

SEPTIÈME COMMANDEMENT

Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.

HUITIÈME COMMANDEMENT

La médisance banniras et le mensonge également.

NEUVIÈME COMMANDEMENT

En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement.

DIXIÈME COMMANDEMENT

Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
Fondateur
Lucifer
À propos des anges et du bien 1528294630-ezgif-com-resize
Fonction : Démon de la séduction
Âge : Né lors de la création du Paradis
Lieu de résidence : L'Enfer
Ven 13 Avr 2018 - 14:56
 
Les 7 vertus

Les quatre vertus cardinales jouent un rôle charnière (d'où leur nom de « cardinales ») dans l'action humaine et déterminent les autres vertus. Ce sont des vertus proprement morales et tournées vers la société.

• La prudence ou sagesse

Dispose la raison pratique à discerner en toutes circonstances le véritable bien et à choisir les justes moyens de l’accomplir. Selon Thomas d'Aquin, la prudence est celle des vertus cardinales qui doit diriger les trois autres. Selon saint Augustin, «La prudence est l'amour qui sépare avec sagacité ce qui lui est utile de ce qui est nuisible.»

• La tempérance

Assure la maîtrise de la volonté sur les instincts et maintient les désirs dans les limites de l'honnêteté, procurant l’équilibre dans l’usage des biens.

Elle assure la maîtrise de la volonté sur les instincts et maintient les désirs dans les limites de l'honnêteté. La personne tempérante oriente vers le Bien ses appétits sensibles, garde une saine discrétion et « ne se laisse pas entraîner pour suivre les passions de son cœur » (Siracide, chapitre 5, verset 2).

La tempérance est souvent louée dans l'Ancien Testament :

«Ne te laisse pas aller à les convoitises, réprime tes appétits.» (Siracide, chapitre 18, verset 30).

Dans le Nouveau Testament, elle est appelée « modération » ou « sobriété ». Nous devons « vivre avec modération, justice et piété dans le monde présent » (Tite, chapitre 2, verset 12).

La tempérance implique la maîtrise de soi. La colère traduit souvent un manque de maîtrise de soi, puisqu'elle nous met « hors de nous-mêmes », perdant le contrôle de nous-mêmes, s'exprimant souvent en éclats de voix, paroles agressives, regards assassins.

Possède la vertu de tempérance celui qui sait se maîtriser, celui qui ne permet pas à ses passions de l’emporter sur la raison, sur la volonté et aussi sur le cœur. Pour être en mesure de maîtriser nos passions, la convoitise de la chair, les explosions de la sensualité etc., nous ne devons pas aller au-delà des justes limites imposées à nous-mêmes et à notre moi inférieur. Cette vertu exige aussi l'humilité devant les dons que Dieu a offerts à notre nature humaine, humilité du corps et humilité du cœur.

• La force d'âme

C'est-à-dire le courage, force morale encore appelée fortitude, permet dans les difficultés la fermeté et la constance dans la poursuite du Bien, affermissant la résolution de résister aux tentations et de surmonter les obstacles.

Posséder la vertu de force d'âme, c'est surmonter la faiblesse humaine et surtout la peur. L'homme, de par sa nature, est enclin à craindre le danger, les malheurs, la souffrance. C'est par excellence la vertu des « héros ». Ils vont au-delà de leurs limites, « avec fermeté devant le risque reconnu, c'est-à-dire, en dernier ressort, devant la mort », pour le bien d'autrui ou pour défendre la vérité et la justice. La vertu de force d'âme va de pair avec le sacrifice.

• La justice

Consiste dans la constante et ferme volonté de donner moralement à chacun ce qui lui est universellement dû.

Dans le christianisme, ce groupe de quatre vertus humaines, cardinales, est complété par trois autres vertus dites vertus théologales :

• Foi

• Espérance

• Charité


car surnaturelles, données par Dieu même, desquelles elles dépendent et qui les rendent plus parfaites.

Leur ensemble est parfois appelé celui des sept vertus catholiques.

Dans la perspective chrétienne, les vertus humaines acquises par :

• l’éducation

• des actes délibérés

• une persévérance toujours reprise dans l’effort

sont purifiées et élevées par la grâce divine. Avec l’aide de Dieu, elles forgent le caractère et donnent aisance dans la pratique du bien. L’homme vertueux est heureux de les pratiquer.

Les vertus sont les fruits et les germes des actes moralement bons ; elles disposent toutes les puissances de l’être humain à communier à l’amour divin. Vertu cardinale, la justice est appelée « vertu de religion » quand il s'agit de justice envers Dieu.

Saint Paul rappelle que les vertus théologales ne sont pas toutes trois destinées à durer éternellement. À la fin des temps selon le christianisme, le retour de Dieu sera une évidence.

• La foi n'aura donc plus de raison d'être, aucun doute ne pouvant subsister sur ce dont on est en permanence témoin.

• L'espérance, ne sera pas davantage de mise puisque, tout étant accompli, il n'y aura plus lieu d'espérer quoi que ce soit de supplémentaire.

Seule subsistera donc la charité ou amour.

Elles sont directement évoquées dans le Livre de la Sagesse, chapitre 8,verset 7 :

« Aime-t-on la rectitude ? Les vertus sont les fruits de ses travaux, car elle enseigne tempérance et prudence, justice et force. »
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
Fondateur
Lucifer
À propos des anges et du bien 1528294630-ezgif-com-resize
Fonction : Démon de la séduction
Âge : Né lors de la création du Paradis
Lieu de résidence : L'Enfer
Mer 16 Mai 2018 - 17:07
 
TUTELLES ANGÉLIQUES


En plus de son rôle guerrier, chaque ange œuvre pour une cause bien particulière, a une fonction à remplir, est le protecteur ou le représentant d'une vertu. Vous trouverez ici une liste non exhaustive. Il serait fastidieux de vouloir référencer toutes les fonctions dont les anges peuvent s'acquitter. Il s'agit donc de vous donner des idées pour étoffer votre personnage.

Il n'y a aucune obligation à donner une quelconque fonction à votre ange sur le forum. Ce choix vous appartient mais il est certain que cela facilite l'interaction avec les autres joueurs.



A

• Ange de l'adoration dans le secret

• Ange de l'air

• Ange de l'altruisme

• Ange de l'amour

• Ange de l'avertissement

B

• Ange de la beauté de la Création

• Ange du bois

• Ange de la bonne volonté

C

• Ange de la charité

• Ange des chœurs

• Ange de la clairvoyance

• Ange des cœurs purs

• Ange du combat

• Ange du courage

• Ange de la créativité

D

• Ange des défavorisés

• Ange de la dévotion

• Ange de la discipline

E

• Ange de l'eau

• Ange de l'espérance

• Ange de l'expiation

F

• Ange de la femme

• Ange de la fermeté

• Ange du feu

• Ange de la fidélité

• Ange de la foi

• Ange de la force de l'âme

G

• Ange de la générosité

• Ange de la grâce

H

• Ange de l'harmonie

I
J

• Ange de la justice

K
L
M

• Ange du métal

• Ange de la miséricorde

N

• Ange de la nature

• Ange de la noblesse de cœur

O
P

• Ange de la patience

• Ange de la parole pondérée

• Ange des plantes et des animaux

Q
R

• Ange de la répartition des dons

• Ange de la résigniation

S

• Ange du sel (des larmes)

T

• Ange de la ténacité

• Ange de la terre

U
V

• Ange de la vérité

• Ange de la victoire

W
X
Y
Z

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» A propos du CNE
» Un jeu très bien =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Temptation :: Genèse :: L'univers de Divine :: Les annexes-
Sauter vers: