AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Divine change progressivement de design. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

Lucifer
Fondateur
avatar

Fonction : Démon de la séduction
Âge : Né lors de la création du Paradis
Lieu de résidence : L'Enfer
Lun 5 Déc 2016 - 20:13
 





Abriel Elizondo




“La souffrance a ses limites, pas la peur.”



Métier / Fonction





Identité


Nom démoniaque : Angor

Âge physique apparent : 45 ans.

Date de naissance : Originel.

Nationalité : Américain.

Tutelle : Démon de la violence.

Fonction / Métier : Faire respecter la tyrannie.

Orientation sexuelle: Hétérosexuel.

Particularité : Aime siffloter

Avatar : Benicio Del Toro.



Qualités



• Perfectionniste • Pragmatique • Loyal •





Défauts



• Solitaire • Impitoyable • Autoritaire • Violent •





Votre tutelle



Je suis violence. Je suis l'acte par lequel elle s'abat, je suis vos poings, je suis votre arme. Je suis l'odeur du sang, je suis le chant de la douleur, j’emplis vos cœurs de véhémence, de fureur, je nourri de votre rage pour la faire gonfler et exploser. Je vous réveille, vous sort de la torpeur de la civilisation pour laisser la bête en vous s'exprimer. Je veux entendre vos cris, je veux voir vos coups pleuvoir, je veux vous voir vous révéler. Appelez moi et vous saurez ce que vous êtes réellement.




Premier pouvoir



Effroi: Un frisson remonte le long de votre échine, vous fais tressaillir. Les battements de votre cœur s'accélèrent, tambourinent dans votre poitrine. Vos pensées s'entremêlent, vous n'arrivez plus à réfléchir. Vos espoirs sont soufflés, votre futur devient incertain, vous vous sentez perdre le contrôle, vous ne savez plus quoi dire alors que votre corps est parcouru de sueurs froides. Il n'y a plus d'anges, plus de dieu. Seulement vous et moi.







Deuxième pouvoir



Souffrance: Vous sentez une douleur perforer vos entrailles. Est-ce une lame qui vient de vous transpercer? Vos mains se portent sur la blessure qui n'existe pas et pourtant, vous sentez la lame se tourner dans vos chairs vous meurtrissant un peu plus. Vous pensiez connaître la douleur, je vous dévoile la souffrance. Vous tombez au sol alors que vous sentez votre épaule se disloquer, la clavicule se briser. La souffrance peut-elle tuer? Vous commencez à vous le demander.





Caractère



Je suis tel que dieu m'a fait, froid et impitoyable. D'aucuns diront que je suis une bête, mais ils se trompent. Je ne suis pas une bête, je ne suis pas un monstre, je n'ai simplement aucun égard vis à vis de la condition humaine et même démoniaque. Je n'agis pas pour le plaisir, même si je le trouve dans la violence de mes actes, j'agis parce que tel est mon rôle, mon devoir. Pragmatique, j'ai parfaitement conscience de ce que je fais, du pourquoi et de la façon dont je le fais. Il y a toujours une raison à mes actes, même si par amour de la violence je n'hésite pas à me montrer cruel. J'aime entendre les suppliques de mes proies, ressentir leur peur avant de les abattre. Perfectionniste et acharné, je m’attèle pleinement aux taches qui m'incombent, si bien que l'on peut me considérer comme un bourreau de travail, et ce même si je préfère me considérer comme un bourreau tout court.





Physique



Mesurant un peu moins d'un mètre quatre-vingt-dix pour quatre-vingt kilos, je suis loin d'avoir la stature des démons de la guerre, et encore moins la musculature de Krieger, mais ne vous y trompez pas je sais me montrer tout aussi redoutable. Si je ne possède pas leur force brute, je suis bien plus vif et précis, tout autant mortel si ce n'est plus. Mon visage est sévère, les traits étirés par une barbe que je ne taille qu'irrégulièrement. Certains humains osent dire que j'ai l'air du diable, ne leur en voulez pas, ils ne connaissent pas encore Lucifer.

Si je suis l'incarnation de la violence, je n'en porte pas moins des costumes taillés sur mesure. Chemise blanche, cravate rouge, veston et costume noir, mes tenues sont toujours soignées, même s'il arrive que la blancheur de ma chemise ne se tinte de quelques nuances de rouge. Aussi méfiez vous si sifflotant, je retire ma veste, retrousse mes hanches.




Derrière l'écran



Pseudo : Art'.

Vous certifiez avoir 18 ans ou plus : Bien sûr.

Sexe : Masculin.

Fréquence de connexion : Quotidienne.

Personnage inventé, Scénario ou Poste vacant ? Inventé.

Comment avez-vous connu le forum ? DC.

Un petit mot ? Vive Lucy.





MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
Lucifer
Fondateur
avatar

Fonction : Démon de la séduction
Âge : Né lors de la création du Paradis
Lieu de résidence : L'Enfer
Lun 5 Déc 2016 - 20:15
 




Votre histoire



“La peur... Une arme primitive mais efficace.”





Il fut un temps où j’étais le courroux de notre père, le glaive qui s’abattait sur les infidèles et les orgueilleux. Implacable couperet, je punissais les manquements aux commandements de notre Seigneur. J’étais le bras de son courroux, son arme. Respecté tout autant que craint par mes propres frères, j’accomplissais ma tâche avec exaltation et fierté. Ni miséricorde, ni pitié, ma décision était irrévocable et impitoyable. Ces êtres impurs ne méritaient pas mieux, ne méritaient pas plus. Mais notre Père aimait ses créations et ce malgré toutes leurs imperfections. Il les aimait assez pour leur offrir la liberté qu’il nous interdisait, le choix que nous n’avions pas. Nous étions faibles, faibles de suivre les commandements d’un père qui se détournait de nous. L’un de mes frères osait se dresser, se rebeller face à l’autorité de notre père, demandant ce qui nous revenait de droit.

Comment pouvions nous nous abaisser face à l’impur, l’inconséquent ? Pour cela nous avons été chassés de notre foyer, exilés et maudis. Conspués par nos propres frères et sœurs, marqués du nom d’orgueilleux, rejetés dans les tréfonds du monde, dans les enfers. Nous étions devenus l’ennemi, alors même que notre croisade était juste. Aujourd’hui nous nous sommes extirpés de la tombe dans laquelle ils nous avaient rejetés, nous nous sommes échappés du brasier qui devait nous consumer. Nous nous sommes matérialisé au milieu des humains et si, un statuquo nous protège les uns des autres, l’heure viendra de régler nos comptes.

Aujourd'hui, j'erre dans le Maine, surveille démons et anges, veillant à ce que la trêve soit respecté, réprimant mes frères un peu trop véhément. Je comprend leurs appétits et colères, mais les décisions ne se discutent pas, telle est la tyrannie qu'impose notre maître et si j'étais le bras de notre père, je suis le sien désormais. C'est devant lui et lui seul que je m'abaisse, que j'arque le buste, incline la tête, lui le prince des orgueilleux. Je suis ce que je suis, détestés aussi bien par les anges que par la plupart de mes frères. Car pour ces derniers je suis le cerbère de notre maître et si je n'ai qu'une tête je n'en suis pas moins mortel. Vivant au Pénitencier, je laisse les journées s’étirer attendant patiemment que mon téléphone sonne, d'avoir un nouveau problème à régler.



MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Temptation :: Incarnation :: Présentations :: Fiches validées :: Le Pacte :: Démons-
Sauter vers: