AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Précis de magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Précis de magie   Sam 29 Avr 2017 - 12:25



Dernière édition par Lucifer le Mar 2 Mai 2017 - 9:23, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Sam 29 Avr 2017 - 12:40





Le chamanisme




Le chamanisme, ou shamanisme, est une pratique centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits de la nature ou les âmes du gibier, les morts du clan, les âmes des enfants à naître, les âmes des malades à ramener à la vie, la communication avec des divinités, etc. C'est le chamane qui incarne cette fonction, dans le cadre d'une interdépendance étroite avec la communauté qui le reconnaît comme tel.

Le chamanisme, au sens strict (chamane vient étymologiquement de la langue toungouse), prend sa source dans les sociétés traditionnelles sibériennes. Partie de la Sibérie, la pensée chamanique a essaimé de la Baltique à l'Extrême-Orient et a sans doute franchi le détroit de Béring avec les premiers Amérindiens. On observe des pratiques analogues chez de nombreux peuples, à commencer par les Mongols, les Turcs et les Magyars (avant leur christianisation), qui seraient tous originaires de Sibérie, mais aussi au Népal, en Chine, en Corée, au Japon, chez les Scandinaves, chez les Amérindiens d'Amérique du Nord, en Afrique, en Australie, chez les Amérindiens d'Amérique latine et également chez les Celtes (druidisme orthodoxe).






Dernière édition par Lucifer le Lun 1 Mai 2017 - 11:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Sam 29 Avr 2017 - 13:28





Le druidisme




Selon le Lebor Gabala (Livre des Conquêtes), le druidisme a été inventé par les Partholoniens, arrivés en Irlande trois cent douze ans après le Déluge et qui vont l’occuper pendant cinq mille ans. César aussi pense que le druidisme est originaire de l’île de Bretagne, puis s’est répandu en Gaule ; d’ailleurs il affirme que nombre d’étudiants vont se perfectionner là-bas.
Tout ce que l’on peut dire à ce propos ne peut être qu’une émanation de ce que nous savons de ses ministres. Plus qu’une religion, au sens où nous le comprenons aujourd’hui, le druidisme est le fondement même de la civilisation celtique, et le règlement de l’ensemble de la société. Toute la vie des Celtes est sous le contrôle des druides.

Les Celtes étaient convaincus de l’immortalité de l’âme, c’est la raison pour laquelle les guerriers n’éprouvaient aucune peur de la mort lors des batailles. Des confusions dans la lecture des textes ont suggéré la notion de réincarnation, mais celle-ci est inexistante. On a le plus souvent confondu la réincarnation et la métamorphose : les dieux changent facilement de forme et ils ont des symboles zoomorphes, ours, corbeau, sanglier, cygne, etc.

Le Sidh est le nom gaélique qui désigne l'« Autre Monde » celtique. Il se situe à l’ouest, au-delà de l’horizon de la mer, dans des îles magnifiques : sous la mer, dans les lacs et les rivières où se situent de somptueux palais de cristal aux entrées mystérieuses ; sous les collines et les tertres. C’est le séjour des dieux.

Le culte se pratiquait dans des aires sacrées appelées Nemeton en langue gauloise (et nemed en gaélique), dont on trouve la trace, par exemple, dans le toponyme de la forêt de Nevet près de Locronan (Finistère), dont la Troménie, procession chrétienne, perpétue le souvenir d’une cérémonie druidique. Il est fort probable que des monuments mégalithiques, tels Carnac ou Stonehenge, aient été récupérés par les druides. Si, à l’origine, le Nemeton fut probablement un endroit ouvert, il a considérablement évolué, pour devenir un enclos, de forme généralement quadrangulaire, comprenant des édifices en bois et un puits à offrandes.

Les filid irlandais ont élaboré un système de notation, les ogam (système parfois appelé « écriture oghamique »), qui n’a jamais servi à la rédaction de textes, mais à des inscriptions funéraires (dont trois cents nous sont parvenues), ou incantatoires, gravées dans la pierre ou le bois. Attribué par la tradition à Ogme, le dieu de la magie et de l’éloquence, cet alphabet composé d’encoches et dérivé de l’alphabet latin en association avec des noms d’arbres, resta cantonné à l’Irlande, l’Écosse et le Pays de Galles.

La thèse d’une origine chamanique préhistorique fut avancée, mais elle ne résista pas à l’analyse, et fut rapidement abandonnée. Par ailleurs, si le sanglier est l’animal emblématique de la classe sacerdotale, la notion de totémisme est totalement à exclure, ne correspondant pas dans sa définition aux conceptions celtiques.

Le druidisme fut une exclusivité de la civilisation celtique et ne résista pas à la romanisation des zones où il était implanté en Europe, ni à la christianisation de l’Irlande.

Le dieu-druide est Dagda.






Dernière édition par Lucifer le Lun 1 Mai 2017 - 11:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Sam 29 Avr 2017 - 18:46





la magie blanche




La magie blanche concerne une utilisation de la magie à des fins altruistes, ou préventives avec des moyens presque toujours positifs, bénéfiques. Elle guérit, protège, exorcise, renforce, réconcilie… Elle invoque certains esprits jugés bons, les anges, Dieu, mais jamais les démons.

Dans la culture occidentale, la couleur blanche symbolise la pureté, l'innocence, la paix et la justice.

La magie blanche est une magie rituelle, du moins à bas niveau. La magie rituelle, au niveau le plus simple, est une magie opérative, c'est-à-dire faite d'actes réfléchis et efficients. Il suffit d'émettre un son, de poser un objet près d'un autre… Il faut aussi quelques conditions, dont les plus importantes sont, dit-on, « le respect scrupuleux des règles » et « la force magnétique de l'opérateur ». Ces conditions sont déjà si difficiles, que tout échec en magie finit par s'expliquer ! Si l'on ajoute le choix de l'heure propice, du lieu consacré, de l'objet approprié, la magie devient quasi impossible. Le rite du cercle magique est célèbre. Le magicien, avec une épée ou une baguette, trace autour de lui un cercle, pour se protéger d'influences négatives, à l'extérieur, et pour attirer à l'intérieur des puissances positives. Les rites magiques les plus courants sont, quant à la fonction, les rites de renforcement de puissance, de protection, de guérison, de divination, et pour la forme, les incantations, les gestes, les sacrifices… Les grimoire sont là pour consigner les rituels les plus complexes.

À haut niveau, les adeptes de la magie blanche se passent de toute aide extérieure, de tout ustensile ou autre support, ils ne comptent plus que sur eux-même et la puissance intrinsèque de leur magie. Ils utilisent davantage les incantations ou la manipulation des énergies subtiles.

La magie blanche s'oppose totalement à la magie noire qu'elle considère comme dévoyée. Un mage blanc connaît et pratique la magie noire mais s'en protège par de nombreux sorts qui lui garantissent de ne pas tomber sous la coupe d'une entité mauvaise. Mais rien n'est jamais acquis. Basculer de l'autre côté est un risque à prendre. Sans connaissance de la magie noire, un adepte de la magie blanche ne peut espérer la contrer ou s'en protéger. Si vous ignorez tout d'un maléfice, de ses effets, vous ne pourrez rien faire pour le dissiper, si vous ignorez tout des démons, vous ne pourrez espérer vous en protéger le moment venu.

Même avec un excellent niveau, l'adepte de la magie blanche ne peut espérer contrer indéfiniment la magie noire. Un mage noir pactise, vend son âme, sacrifie son intégrité physique, hypothèque sa santé mentale, fait appel à des forces trop puissantes pour êtres contrecarrées sinon par un ange ou la puissance divine. L'Enfer est rempli de sombres sorciers qui se sont crus plus forts et plus malins que leurs pairs. En échange d'une omnipotence illusoire ou d'une invincibilité aussi brève que passagère, la damnation éternelle est leur juste rétribution.







Dernière édition par Lucifer le Mar 2 Mai 2017 - 8:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Dim 30 Avr 2017 - 13:19





la magie élémentale




La magie élémentale plus souvent appelée magie élémentaire est pratiquée par environs 95 % des sorciers et magiciens. C'est une magie directe, extrêmement puissante et généralement non rituelle. Cela signifie que l’efficacité vient en s'entraînant mais pas seulement. Un élémentaliste ne peut espérer faire plus qu'une étincelle sans une affinité poussée avec la magie. Et encore, il lui faut trouver un maître qui le guide et lui enseigne correctement. On s'imagine que c'est facile, que ça viendra avec le temps, mais non, beaucoup abandonnent découragés par de piètres résultats. Pire, ils se tournent ensuite vers les magies qui offrent les meilleurs résultats, rapidement. Je vous laisse imaginer l'étendue des dégâts.

Vous le savez déjà mais il est parfois bon d'enfoncer des portes ouvertes. Il existe 4 éléments : l'eau, l'air, la terre et le feu. On dit couramment que lorsque l'on maîtrise ces quatre éléments, on peut s'attaquer au cinquième qui est la somme de tous les autres : l’éther. Vaste blague, une vie ne suffit pas pour commencer à ressentir un élément !

Les éléméntalistes spécialisés dans l'élément eau sont appelés des aquamanciens ou encore hydromanciens.

Les élémentalistes sépcialisés dans l'élément terre sont appelés géomanciens.

Les élémentalistes spécialisés dans l'élément feu sont appelés pyromanciens.

Les élémentalistes spécialisés dans l'élément air sont appelés aéromanciens.

L'élément le plus recherché est le feu à cause de sa puissance dévastatrice. On dit que maîtriser le feu est grisant, on a l'impression d'être un dieu. On dit que le pyromancien peut faire naître la flamme et lui faire prendre la forme qu'il désire. On dit qu'il domestique les incendies, lance des boules de feu, traverse les flammes, pour les meilleurs, renaît de ses cendres ! On dit beaucoup de choses mais on n'a jamais rien vu. Faire naître une étincelle demande déjà tellement de temps et d'investissement…

On prétend que rien ne peut atteindre le géomancien à même de se forger une carapace inviolable. Certains affirment que l'élément terre est un élément passif, en tout cas au regard du feu. Puis la terre s'entrouvre sous leurs pieds et ils disparaissent dans une crevasse avant que celle-ci ne se referme. Vrai ou faux ? Ce qui est certain, c'est que l'élément terre renferme un pouvoir inouï et polymorphe !

L'air. L'élément fait fantasmer. On rencontre peu d'aéromanciens. On dit que ce serait l’élément le plus difficile à maîtriser ne serait-ce que parce qu'on ne peut le voir. Il demande donc une extraordinaire capacité d'imagination et d'abstraction. On dit encore que l'aéromancien peut étouffer un feu comme il boit son café ou son thé si vous n'aimez pas le café. Le feu ne peut l'atteindre, un aéromancien peut lever un tornade, un ouragan, un aéromancien peut léviter ou voler ! Les aéromanciens seraient fourbes et rusés, tournés vers l'invisible, d'autres plans. Qui peut se targuer d'avoir un jour rencontré un aéromancien ?

L'aquamancien… Peu de personnes se tournent vers l'aquamancie. Pourquoi ? Allez savoir... L'eau recèle d'incroyables secrets, l'eau, c'est la vie ! Celui ou celle qui maîtrise l'élément liquide peut accomplir des miracles, tuer ou sauver en un battement de cils. Je vous passe toutes les légendes qui courent sur les sorciers capables de maîtriser l'élément eau. Cependant, il y a une chose aisément vérifiable, Viviane, la suprême, celle qui revendique d'être la plus grande magicienne de tous les temps, Viviane du Lac manipule l'eau à la perfection. Voilà des centaines d'années que nul n'a pu la mettre en défaut.

En réalité, très très rares sont les magiciens ou sorciers qui touchent aux quatre éléments. Ça ne s'est jamais vu mais on dit pourtant que ça existe, qu'ils se cachent au commun des mortels, mais pas seulement, aux initiés aussi, mais qu'ils se montreront en des temps de nécessité et quand ils l'auront décidé...







Dernière édition par Lucifer le Mar 2 Mai 2017 - 8:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Dim 30 Avr 2017 - 22:05





La magie noire




Dans l’esprit du public, il n’y a pas une seule forme de magie, mais bien deux : La magie blanche et la magie noire. De plus en plus d'adeptes s'initient à la magie noire sans la maîtriser.

La Magie noire est un outil très puissant, ses forces sont aussi grandes qu’impénétrables. Elle peut changer notre propre vie, tout comme celle des autres. Elle a le pouvoir de provoquer des changements en utilisant des forces qui ne sont pas définies par la science.

La magie noire existe depuis la nuit des temps, nous avons pu en retrouver des traces à l'époque de la Préhistoire sur des bâtons possédant des inscriptions qui montraient le pouvoir des sorciers.

Dans l’antiquité, la magie noire se nommait « goétie », les énergies négatives et les mauvais esprits étaient invoqués par des incantations ayant pour but de faire du mal à autrui.

À partir du Moyen Âge l’Église a relégué la magie dans les arcanes du mal, confondant dans sa condamnation la magie blanche et la magie noire. Également appelés « satanisme », les rituels de magie noire étaient opposés aux rites de l’Église catholique : les noms des dieux étaient remplacés par ceux des démons, le vins par le sang, l’hostie par des racines…

Les dangers de la magie noire

La magie noire s'avère être la plus dangereuse de toutes les magies, c’est une magie cérémonielle, avec invocation des esprits et des démons qu’il est important de pouvoir maîtriser.

Cette forme de magie a pour but de nuire à la personne sur laquelle on travaille : elle porte atteinte au corps et à la vie d'autrui, à ses biens, à ses cultures, à ses animaux ou à sa réputation sociale.

Les sortilèges (ou mauvais sorts) de cette magie sont souvent appelés des maléfices.

Les esprits ou démons invoqués peuvent, s’ils ne sont pas correctement contrôlés, se retourner contre le sorcier.

De plus, une fois libérées, ces forces négatives ne voudront plus partir et auront besoin d’un point d’ancrage pour exister : le sorcier, une autre personne, un objet… Elles feront tout pour demeurer proche de celui qui les a invoquées.

Une personne pratiquant la magie noire ne se soucie que de ses propres intérêts : argent, vengeance, ambitions personnelles, manipulation et instrumentalisation des autres. Les résultats en magie noire sont souvent plus grands qu’en magie blanche, les forces employées étant plus puissantes.







Dernière édition par Lucifer le Mar 2 Mai 2017 - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Lun 1 Mai 2017 - 11:48





La nécromancie




La nécromancie est une magie honnie, impie, taboue, aussi transgressive que redoutée. Ses pratiquants sont mis au ban de la société par les adeptes. Même un mage noir, même un sorcier vaudou, se méfient de ceux qui, fascinés par la mort, ont décidé de se vouer corps et âme à son exploration.

On suppose que la nécromancie découle du chamanisme qui fait appel aussi bien aux esprits qu'aux fantômes des ancêtres. Ce n'était visiblement pas assez pour certains qui décidèrent de pousser la logique plus loin. On peut demander son aide à un esprit ou à un trépassé. On peut aussi décider de violer sa sépulture et par des sorts maudits, le contraindre à agir contre sa volonté…

Autrefois, on assimilait la nécromancie à un art divinatoire, particulier, certes car s'agissant de lire l'avenir dans le sang d'un mort, ses viscères ou encore à l'aide de ses os, parfois en observant les vers qui ont commencé à se repaître de ses chairs.

Les choses ont évolué depuis l'antiquité, aujourd'hui, les nécromanciens savent faire des talismans à partir des vestiges d'un mort. Ils sont spécialisés dans les maléfices qui nécrosent les tissus vivants. Leur chef-d’œuvre, pour les plus avancés, consiste à relever les morts, ce que l'on nomme un zombi. Les nécromanciens les plus doués savent animer un cadavre même longtemps après son décès.

Ces sorciers d'un genre très particulier hantent les cimetières et les morgues. Les humains fournissent une énergie magique de bien meilleure qualité que celle des animaux. Les nécromanciens affirment que l'énergie la plus pure se trouve sur les récents défunts. Avec le temps et la décomposition du corps, cette énergie perd peu à peu certaines de ses qualités spécifiques.

On dit les meilleurs nécromanciens capables de se doter d'un esclave dont on a stoppé ou ralenti la décomposition selon le niveau de savoir. On parle alors de goules, de véritables cadavres ambulants à peine conscients de leur état et survivant en se repaissant de chair humaine. Nul ne sait s'il s'agit là de la vérité ou de pures affabulations.

Les nécromanciens sont bannis de l'alliance avec les anges. Ces derniers ont délégué l'extermination de la caste des mages de la mort à des humains spécialisés.







Dernière édition par Lucifer le Mar 2 Mai 2017 - 12:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Mar 2 Mai 2017 - 8:47





le vaudou




Le vaudou est né de la rencontre des cultes traditionnels des dieux yorubas et des divinités fon et ewe, lors de la création puis l'expansion du royaume Fon d'Abomey aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Le vaudou est le fondement culturel des peuples qui sont issus par migrations successives de Tado au Togo, les Aja (dont les Fons, les Gouns, les Ewe… et dans une certaine mesure les Yoruba…) peuples qui constituent un élément important des populations au sud des États du Golfe du Bénin (Bénin, Togo, Ghana, Nigéria…).

Vaudou (que l'on prononce vodoun) est l'adaptation par le Fon d'un mot Yoruba signifiant « dieu ». Le vaudou désigne donc l'ensemble des dieux ou des forces invisibles dont les hommes essaient de se concilier la puissance ou la bienveillance. Il est l'affirmation d'un monde surnaturel, mais aussi l'ensemble des procédures permettant d'entrer en relation avec celui-ci. Le vaudou correspond au culte yoruba des Orishas. De même que le vaudou est un culte à l'esprit du monde de l'invisible. À chaque ouverture, le prêtre vodoun demande l'aide de l'esprit de Papa Legba pour ouvrir les portes des deux mondes.

Le vaudou peut être décrit comme une culture, un héritage, une philosophie, un art, des danses, un langage, un art de la médecine, un style de musique, une justice, un pouvoir, une tradition orale et des rites.

Avec la traite négrière, la culture vaudou s'est étendue à l'Amérique et aux îles des Caraïbes, notamment Haïti. Elle se caractérise par les rites d'« incorporation » (possession volontaire et provisoire par les esprits), les sacrifices d'animaux, la croyance aux morts vivants (zombies) et en la possibilité de leur création artificielle, ainsi que la pratique de la sorcellerie sur des poupées à épingles (poupée vaudou).

La pratique de leur religion et culture était interdite par les colons, passible de mort ou d'emprisonnement, et se pratiquait par conséquent en secret. Le vaudou a cependant intégré les rites et conceptions catholiques, le rendant ainsi acceptable. Ainsi est né le « vaudou chrétien ».

Dans les années 1950, le Vatican a fait la paix avec le culte vaudou.

Le vaudou a perduré et ses pratiquants affichent sans craintes leur croyance.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
En ligneavatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Précis de magie   Mar 2 Mai 2017 - 9:23





La wicca




La Wicca est un mouvement religieux incluant des éléments de croyances telles que le chamanisme, le druidisme, et la mythologie gréco-romaine, slave, celtique et nordique. Ses adeptes, les wiccans, prônent un culte envers la Nature, et s'adonnent à la magie. La Wicca est un culte à mystères. Les wiccans sont, pour la plupart, voués à certains dieux comme par exemple Hécate, la déesse de la Lune. Il est pratiqué un peu partout dans le monde.

La plupart des wiccans croient en une double déité représentée par une Grande Déesse et un Dieu cornu considérés comme des polarités complémentaires et l'incarnation des forces de la Nature. Les représentations divines sont multiples et variées, en fonction de la culture prégnante du groupe, par exemple Ceridwenn et Cernunnos, Isis et Osiris, Odin et Frigg, etc.

Ils croient que « Tout est Un » et que donc le Divin est partout et en toutes choses. Tout doit donc être honoré. En cela, la Wicca est l'une des assemblées de sorciers les plus tolérantes.


LES CROYANCES


Les croyances wiccanes sont multiples, polymorphes et peuvent varier considérablement selon les individus. On trouve néanmoins quelques thèmes dominants :

L'existence de polarité : La Wicca postule que notre monde et notre conscience universelle sont bipolaires (féminin / masculin).

Les dieux païens invoqués lors des cérémonies wiccanes sont empruntés des différentes mythologies, il n'y a pas de panthéon propre à la Wicca. Ces différentes divinités seraient des aspects de la déesse et du dieu, eux-mêmes partie intégrante d'une réalité plus vaste et intangible qu'ils appellent l'Un, le Divin ou l'Incréé ou l'Univers. L'humain lui-même ferait partie de cette globalité.

La règle du triple retour : certains Wiccans croient au principe que toute cause à un effet que ce soit dans cette vie ou une autre (un peu comme le Karma ou le Wyrd). L'on connaît ce concept également sous le nom de causalité ou la loi du boomerang.

La magie naturelle dont la dénomination ne semble pas faire consensus : Elle s'effectuerait comme la modification des énergies subtiles. Magie dont la manifestation la plus exemplaire et respectueuse est la magie de la Vie, manifestation du Divin. La magie peut aussi être dispensée par les entités divines.

Les symboles Les wiccans dédient une énergie spéciale aux couleurs, pierres précieuses, herbes, encens, et par extension : potions, rituels, amulettes, etc.

Une énergie subtile provenant de mondes subtils : Plan éthérique, astral, etc. Selon les théories wiccanes, le corps serait le siège de l'âme, corps subtil.

La croyance dans les éléments : le feu, l'eau, la terre, l'air et l'esprit. Ces éléments sont ressentis comme ayant des propriétés mâles ou femelles, passives ou dominantes, positive ou négatives, etc.

La réincarnation : Les wiccans croient en la réincarnation. Certains adoptent une mythologie druidique nordique ou autre (Le Summerland, Tír na nÓg, Sidh, Walhalla, etc.) pour évoquer l'après mort. Ces lieux seraient des lieux de repos, avant de passer à une autre incarnation.

Les wiccans font parfois appel à des disciplines magiques et des techniques naturelles diverses comme :

• Les rituels magiques.

• L'invocation de divinités païennes.

• La voyance.

• La lithothérapie.

• La phytothérapie.

• Le Reiki.


LES COVENS


Un coven peut être défini comme un regroupement de wiccans qui se rassemblent pour célébrer les sabbats. Il peut être mixte ou non, affilié à un rite reconnu ou pas. Les célébrants sont parfois nus (skyclad, littéralement « vêtus du ciel »), surtout dans les covens dits « traditionalistes ».

Traditionnellement, le nombre maximum de sorcières dans un coven est de treize, dirigé par une grande-prêtresse ou un grand-prêtre.

Les hommes sont initiés par la grande-prêtresse et les femmes par le grand-prêtre.

Il y a souvent trois degrés d'initiation dans un coven, le dernier donnant la possibilité d'être grand-prêtre ou grande-prêtresse et de fonder un nouveau coven. Les wiccans éclectiques pratiquent seuls, en dehors de toute hiérarchie et sans suivre de rite établi.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Précis de magie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.
» Magie Waaagh.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Temptation :: Au commencement :: Tout ce qu'il faut savoir :: Annexes :: Précis de magie-
Sauter vers: