Partagez | 
 

 Annexes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Annexes   Ven 15 Juil 2016 - 15:25





Annexes




Nous ne saurions trop vous recommander la lecture des annexes, vous y trouverez une foule de détails qui vous aideront à rendre vos presonnages plus crédibles. En effet, comment un ange, un disciple, une âme sœur, pourraient faire l'impasse sur les 7 vertus et les 10 Commandements? C'est la base de l'enseignement d'un mentor. De même, votre démon ne peut ignorer les 7 péches capitaux et les princes qui y sont rattachés. Combien d'habitants à Waterville? Où se situe Augusta par rapport à Sabattus?

Vous n'êtes pas obligés de tout lire d'un coup, ce serait peut-être fastidieux, mais les annexes sont là pour vous aider tout au long de votre aventure, n'hésitez pas à y revenir. Ils complètent les renseignements délivrés dans les groupes et le contexte.








Dernière édition par Lucifer le Jeu 20 Avr 2017 - 10:46, édité 70 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Ven 15 Juil 2016 - 15:46





The Gates




Bien qu'ils se mêlent volontiers à la population, les anges vivent dans une immense propriété privée à l'écart, quasi un village à lui seul, exclusif et clôturé qu'ils nomment Le Bastion mais que les gens du cru appellent « The Gates », littéralement, « Les Portes ». Des disciples et âmes sœurs sont formés pour en assurer la protection sous la supervision des anges. Personne n'est autorisé, sauf sur invitation expresse, à pénétrer sur cette propriété hormis les disciples et les âmes sœurs. Inutile de préciser que l'on trouve toutes les commodités sur place.

The Gates fait référence à un concept de plus en plus répandu aux États-Unis qui s'appelle les «gated communities», que l'on peut traduire par résidences fermées.

The Gates signifie littéralement « les portes ». Les portes car c'est la seule et unique chose que les habitants de Waterville peuvent voir de cette communauté, ils la surnomment donc ainsi. Les portes aussi car The Gates est sans nul doute l'endroit le plus proche du Paradis sur Terre, mais il s'agit cette fois de l'interprétation des anges. The Gates portent également le nom de Bastion. Encore une fois, ce sont ses habitants qui le dénomment ainsi car ils considèrent l'endroit comme un bastion angélique, par définition très bien gardé et imprenable.

The Gates est une ville dans la ville. Elle coexiste sans heurts aux côtés de Waterville. Elle est perçue par ses habitants comme une sorte de Beverly Hills à la mode du Maine. Pas besoin de pénétrer dans ce village privé pour se rendre compte que le luxe est en effet une composante majeure de l'endroit. Cela fait très longtemps que les anges ont réalisé de très bons placements, possédant des relais à Wall Street ainsi que des conseillers chevronnés. Ainsi, les humains qui rejoignent le camp  des anges sont à l'abri du besoin et peuvent se consacrer entièrement à leur formation de chaque instant. Il est à noter que pour les anges, l'argent  représente un moyen et non une fin, suivant en cela le précepte divin : « Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et l'Argent ».

Ce luxe, cette belle et immense propriété, n'est qu'une façade. À The Gates, les anges vivent en premier lieu avec leur disciple ou leur âme sœur qui pourvoit à leur besoin en Élixir. Il est par ailleurs mal vu, même si toléré, de voir un frère ou une sœur nouer plusieurs relations sans être capable de se fixer. Mais surtout, The Gates dissimule un immense camp d'entraînement, la guerre étant la vocation première des anges. On y trouve des baraquements, des parcours du combattant, divers lieux d’entraînement fermés ou à ciel ouvert, des armureries. Tout ce qui existe sur terre en matière d'arme depuis le simple bâton jusqu'au dispositif le plus perfectionné est étudié. Mais on enseigne également la concentration, la méditation, le travail de l'énergie, les arts martiaux, la défense personnelle, le combat rapproché, la tactique militaire et encore tout un tas d'autres choses si bien qu'un disciple peut se spécialiser, aucun savoir n'est identique à un autre.

The Gates est mené d'une main de fer par Lyra. L'archange est une véritable légende au même titre que Lilith dans le camp démoniaque. Elle est considérée comme l'ange le plus fort actuellement présent sur Terre, le plus sage aussi, une sorte de chef de guerre incontesté, la plus proche de Dieu après Michel, Gabriel et Raphaël bien que n'étant pas autorisée à paraître devant Lui comme ses puissants frères. Lyra est un des lieutenants de Michel. Elle fut entraînée par ses soins pendant des éons et cela se voit. Elle est venu dans le Maine de son plein gré pour guider ses frères et sœurs dans l'épreuve, elle fut la première à se reconstituer, à prendre un humain pour partenaire et on lui doit The Gates. Depuis le début, milieu du XIXe siècle, elle a supervisé la formation d'humains au plus haut niveau. Elle dispose ainsi de sa cohorte d'anges, c'est à dire des quelques humains qu'elle a su mener à l'état d'ange.

Lyra est donc l'âme de The Gates, celle qui dirige ce programme angélique qui vise à renforcer l'armée divine sur Terre en vue d'un probable conflit ouvert avec les démons. On peut comparer le village avec une véritable ruche au sein de laquelle chacun connaît son rôle et le tient parfaitement car il en va sur la Terre comme au Ciel.

Il est strictement interdit aux habitants de The Gates de rester ad vitam æternam dans l'enceinte de la propriété. Anges, disciples et âmes sœurs doivent se mêler à la population au moins de temps en temps et ne pas vivre à la marge car l'un des commandements majeurs du Père est d'aimer les humains, d'apprendre à les connaître, à les aider, à leur venir en aide si nécessaire tout en évitant le plus possible de s'immiscer dans leurs affaires. Il est vital pour les anges de côtoyer les humains s'ils veulent trouver de l'Élixir et leur âme sœur. Pour autant, The Gates reste un endroit fermé au commun des mortels. Préservation du secret de la présence des anges sur Terre oblige.







Dernière édition par Lucifer le Mar 18 Avr 2017 - 10:43, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Ven 15 Juil 2016 - 15:51





Waterville




• Waterville, Maine, États-Unis.

• Comté de Kennebec.

• Ville sous la protection des anges.

• Se trouve à une trentaine de kilomètres au nord d'Augusta.

• 16 261 habitants.

Waterville est une petite ville qui se situe entre Augusta, la capitale du Maine, et Sabattus, au caractère campagnard. À titre d'exemple, si vous voulez vous voir un film dans les meilleurs conditions possibles, il faudra aller à Augusta. N'exagérons rien, vous trouverez un cinéma de quartier mais au niveau des salles et de la fréquentation ce ne sera pas la même ambiance qu'à la capitale. Imaginons que vous deviez prendre l'avion, il faudra toujours vous rendre à Augusta. Une boîte de nuit? Carrément Augusta! Waterville est une ville vraiment tranquille où l'on va privilégier les commerces de proximité, vous trouverez facilement, par exemple, nombre de bons petits restaurants. En revanche, elle a déjà un caractère beaucoup plus citadin que Sabattus car moins en prise avec la Nature, la forêt et les montagnes.

Tout le monde ne connaît pas tout le monde ici, mais il y a déjà possibilité d'être connu et reconnu, par exemple si vous êtes artisan, commerçant, chef d'entreprise, sportif de renommée même locale, prof…

Les anges exercent une énorme influence sur Waterville et pour cause, contrairement aux démons à Sabattus, ils se mêlent volontiers à la population, d'abord pour une raison pratique, eux n'enlèvent pas les humains dans le but d'en faire des esclaves, il doivent les convaincre de devenir leur disciple et, tout comme les démons, ils sont dépendants de l'Élixir. Ensuite, Dieu leur a enjoint d'aimer les humains. Ça ne se fait pas en un claquement de doigt, il ne faut pas s'imaginer que les hommes ont forcément la cote auprès des anges, les avis sont tranchés. Néanmoins, très facilement, les anges peuvent les apprécier car ils ont un sens de la compassion, de l'empathie et un besoin d'aider assez développé. Pour  cette raison, vous trouverez beaucoup d'anges dans les professions médicales, pompiers, secouristes mais rarement policier car il est difficile de ne pas intervenir et les anges ont le devoir d'interférer le moins possible dans les affaires humaines.

Pour en revenir à Waterville, il y règne une ambiance assez particulière à nulle autre pareille. Par exemple, si vous emménagez, vous verrez vos voisins débarquer avec une tourte, des cookies, des gâteaux. Si vous avez un problème de fuite, de toiture, la voiture qui ne démarre pas, il y aura toujours quelqu'un pour vous aider. L'entraide, la solidarité sont  des composantes primordiales à Waterville, vous ne serez jamais seuls et vous apprendrez à votre tour à prêter main forte en cas de besoin, c'est quelque chose qui vient naturellement dans le voisinage. D'ailleurs, beaucoup d'habitants de Waterville ne voudraient vivre ailleurs pour rien au monde. Il n'est pas rare d'aider une vielle dame à traverser la rue, de faire les courses pour une personne malade, de déposer un voisin au boulot si c'est sur son trajet. Ici, les habitants sont plein de bonne volonté et cela contribue grandement à créer une atmosphère fraternelle.

Le taux de criminalité est proche de 0 à Waterville car les disciples et âmes sœurs, tout comme les anges, se mêlent à la population à la différence notable qu'eux ont parfaitement le droit d'interférer dans les affaires humaines et ils ne s'en privent d'ailleurs pas. La ville est l'une des plus civiques, dans l'esprit, des États-Unis. Ici, le terme «Ville des anges» n'est pas galvaudé.

Pour finir sur l'esprit qui règne à Waterville, eh bien, comment dire, si vous aimez les groupes de rock qui se revendiquent comme étant ouvertement satanistes, ne le criez pas sur tous les toits, évitez les t-shirts siglés «666», «Sympathy For The Devil» ou autres joyeusetés infernales, vous vous feriez mal voir. On n'est certes pas au sein d'une communauté ultra religieuse mais simplement, ce genre de démonstration heurte beaucoup de sensibilités à Waterville.

Il y a beaucoup d'églises dans la ville, plus que partout ailleurs. Les gens s'y rendent volontiers le dimanche. Le pasteur Jake Hart est mal vu de la communauté angélique, mais toléré. Quant aux démons, jamais ils ne mettraient les pieds dans cette ville ennuyeuse à mourir même s'il en avaient la possibilité...







Dernière édition par Lucifer le Mar 18 Avr 2017 - 10:43, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Ven 15 Juil 2016 - 16:13





Augusta




• Augusta, capitale du Maine, États-Unis.

• Comté de Kennebec.

• Territoire neutre.

• Se trouve à une trentaine de kilomètres au sud de Waterville.

•  19 136 habitants.

Si on la compare à Sabattus et Waterville, Augusta constitue la plus grande agglomération, de peu, il est vrai, avec Waterville, mais de loin, avec la petite ville des démons. On peut dire qu'Augusta est l'antithèse de Sabattus.

Sur un plan purement démographique, Augusta n'est pas la plus grande ville du Maine, loin devant elle, on trouve Portland, beaucoup plus au sud, Lewiston, ou encore Bangor, bien connue pour être le lieu de résidence du célèbre écrivain Stephen King. Augusta n'en est pas moins la capitale du Maine et c'est cet aspect qui nous intéresse. À ce titre, vous êtes assurés de trouver dans l'agglomération tout ce que vous pouvez rechercher comme commodités : hôpital, université, transports, administrations, vous trouverez même un aéroport (Augusta State Airport, code AITA: AUG). Néanmoins, Augusta reste une très jolie ville dont l'économie tourne principalement autour du tourisme. Vous aurez donc les avantages d'une cité sans les inconvénients.

Tout cela pour vous aider à situer un peu la ville. Vous ne manquerez de rien à Augusta sans toutefois trouver la vie trépidante et très urbaine de New-York, mais heureusement, je dirais car il y a une vie en dehors de Big Apple et le Maine est un État surtout réputé pour son côté très naturel d'où son attrait touristique.

À Augusta, bien plus qu'à Waterville et surtout Sabattus, vous serez un anonyme, un parmi d'autres. Peut-être est-ce ce que vous recherchez, peut-être pas, mais c'est un fait. Vous pouvez vous créer vos habitudes, vous faire vos amis, mais ne vous attendez pas à saluer chaque passant sitôt quitté votre pâté de maison. De même, vous pouvez choisir de mener une vie discrète, loin des regards et du tumulte de la vie nocturne.

Enfin, il est impératif de savoir qu'Augusta est une zone neutre dans le conflit qui oppose les anges aux démons. En tant que résident, si vous voulez avoir la paix, être loin de tous ces enjeux, Augusta est la ville qu'il vous faut. Ici, tout le monde peut rencontrer tout le monde sans que cela ne vire à l'affrontement. La zone est sous l'autorité spirituelle du pasteur Jake Hart. Ce dernier est peut-être considéré comme irrécupérable par chacune des factions, mais anges et démons savent qu'il peut se montrer efficace quand il le décide. Surtout, ce dernier a reçu mandat à la fois de Dieu et de Lucifer. Augusta est un zone neutre dans le jeu grandeur nature qui oppose le Bien et le Mal, un humain est en sécurité ici. En dehors de la ville, c'est une autre histoire.

Résidents, Augusta est peut-être la ville idéale pour vous selon ce que vous recherchez. À très bientôt en jeu.







Dernière édition par Lucifer le Mar 18 Avr 2017 - 10:50, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Lun 18 Juil 2016 - 13:07





Sabattus




• Sabattus, Maine, États-Unis.

• Comté d'Androscoggin.

• Ville sous la domination des démons.

• Se trouve à une trentaine de kilomètres au sud de d'Augusta.

• 4 876 habitants.

Sabattus est vraiment ce qui peut s'appeler une toute petite ville. La commune a connu un tournant décisif, fin XIXe, début XXe, lorsque les démons, plus particulièrement Lilith, décidèrent de construire l'immense pénitencier qui se trouve à quelques kilomètres à la sortie de la ville, en lisière de forêt. Depuis, les choses ont bien changé. Non que les habitants soient au courant de l'existence de créatures infernales sur leur territoire, mais il y a des rumeurs, des bruits, des légendes, certaines disparitions inexpliquées, des hommes étranges aux manières compassées, des femmes aguicheuses à la beauté envoûtante, des voitures de sport, des costumes trois pièces dans cet endroit plutôt paysan. Il y a bien deux communautés qui coexistant à Sabattus et qui s'ignorent tant qu'elles le peuvent, ce qui constitue tout de même une atmosphère étrange.  

En dehors de cela, la commune est paisible, certains diront monotone. On parle peu d'habitant à Sabattus, plus volontiers de communauté car beaucoup de gens se connaissent, parfois, on trouve de vieilles familles installées depuis des générations sur ces terres. On apprécie de se retrouver le soir, après une bonne journée de travail, au Triple 6 Bar and Grill, un endroit très populaire et très populeux diront les démons. Là, on discute, on échange, les rumeurs vont bon train et tout se sait, plus ou moins aussi rapidement que sur internet.

En dehors de cela, les démons n'ont pu s'empêcher d'implanter un club privé au luxe tapageur. Des étrangers pleins aux as qui semblent vivre au pénitencier et qui viennent, le soir, faire on ne sait quoi dans ce bâtiment qui ne paye peut-être pas de mine à l'extérieur mais dont on raconte qu'il s'en passe de belles à l'intérieur.

À ce propos, la criminalité est inexistante à Sabattus. Vous pouvez quitter votre domicile en laissant la porte ouverte. Vous pouvez partir 6 mois, vous reviendrez et trouverez la maison en l'état. La raison en est simple. Tout le monde connaît tout le monde ici. Un étranger se fait vite repérer, le shérif est un garçon qui prend son boulot ainsi que sa réélection à cœur, mais surtout, à l'instar des anges, les démons ont horreur de la publicité et ils veillent à ce que tout aille bien sur leur territoire. La dernière chose dont ils ont envie, c'est de voir des fédéraux débarquer et mettre leur nez partout. Encore que, même de ce côté là, avec leurs relations, ils n'aient pas grand-chose à craindre. Sabattus est donc le contraire de ces séries policières anglaises où des meurtres en série se produisent au sein d'une petite communauté.

Sabattus est une ville qui se trouve environnée par la nature : on y trouve la forêt des lacs dont un, immense et réputé, des monts, le relief est loin d'être plat par ici. Donc, si on résume, si vous recherchez une petite vie calme et tranquille, retirée, à la campagne, avec une communauté soudée, un endroit où vous pouvez être connu et reconnu, alors Sabattus est le choix qui s'impose. En prenant en compte, bien évidemment, la proximité immédiate des démons et leur influence. Le décor est planté, le choix vous appartient, comme toujours.







Dernière édition par Lucifer le Mar 18 Avr 2017 - 12:49, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Lun 18 Juil 2016 - 16:33





Le pénitencier




Le pénitencier de Sabattus est sans conteste l'endroit le plus sinistre de la région. Un nombre impressionnant de rumeurs et autres légendes, courent à son sujet.

Il fut érigé à la fin du XIXe siècle à la demande d'une jeune femme dont on a oublié le nom depuis longtemps mais pas le visage, on parle d'une beauté atypique, extraordinaire, mais froide, et dont le regard vous glace le sang.

Le pénitencier n'est pas une petite prison, c'est un complexe gigantesque aucunement en rapport avec les besoins et la criminalité locale.

Les ouvriers qui participèrent à sa construction furent bien payés, à tel point qu'on venait des quatre coins des États-Unis pour oeuvrer à ce projet pharaonique. Mais beaucoup se tuèrent à la tâche car le rythme imposé était proprement infernal. On y travaillait jour et nuit, les équipes s'alternaient sans temps mort sous la surveillance constante d'un superviseur que l'on disait obsédé par l'achèvement de son entreprise.

En une dizaine d'années, à quelques kilomètres à peine du village de Sabattus, un monument à la gloire de l'enfermement fut érigé. La sombre silhouette du pénitencier était visible à des lieues à la ronde.

C'est cette énigmatique jeune femme qui fut nommée directrice de l'endroit, une première aux États-Unis à une époque où la lutte pour l’émancipation et la reconnaissance des femmes n'en était qu'à ses balbutiements. Cette dernière fut sollicitée par les journalistes mais ne donna jamais suite à aucune proposition d'interview. La fureur de la Première Guerre mondiale chassa le souvenir de cet endroit maudit dans les esprits. Les locaux apprirent à le redouter. Y avait-on jamais vu un seul détenu entrer? Pourtant, on racontait que des cris inhumains s'échappaient de ces murs. Ceux qui entraient et sortaient librement de cette prison n'avaient pas bonne presse. Jamais la directrice ne se mêlait à la population locale. Ainsi, deux univers coexistaient sans jamais se côtoyer. Aujourd'hui, le pénitencier fait partie du décor et des coutumes locales ce qui ne signifie pas que pour autant les gens du cru s'y sont habitués. Ils font avec.

Côté démons, on a affectueusement surnommé l'endroit Pandémonium. Pandémonium est un avant-goût de l'Enfer, un base avancée sur Terre. Le bâtiment est divisé en 4 segments : l'aile A, l'aile B, l'aile C, et l'aile D. Chacune a sa spécificité, tout est parfaitement bien géré et organisé à Pandémonium.  

Ici, les démons peuvent s'offrir un ou une humaine selon leur goût. Ils vivent sur place dans des appartements luxueux, gagnent en puissance grâce à l'Élixir fourni par leur esclave et travaillent à la création d'âmes damnées et de nouveaux démons. Depuis longtemps, le pénitencier échappe à toute autorité ou juridiction fédérale, Lilith, reine des enfers, y  règne sans partage.







Dernière édition par Lucifer le Mar 18 Avr 2017 - 16:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Sam 23 Juil 2016 - 22:01





Le jeu divin




Les anges furent créés par Dieu bien avant notre univers et les hommes. Leur devoir consiste à servir Dieu et à L'adorer. Il leur donna une grande liberté. On les dit extrêmement nombreux, on parle de la multitude de l'armée céleste.

Dieu créa ensuite le premier homme, Adam et lui donna une compagne, Eve. Il les plaça en un lieu extraordinaire, le Paradis terrestre nommé le jardin d'Éden.

Adam et Eve continuaient de vivre heureux et insouciants au jardin. Ils avaient pour seule consigne de ne pas s'approcher de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, planté au milieu du jardin d'Éden, d'en cueillir le fruit et de le manger car ce fruit donnait précisément la connaissance du bien et du mal. Mais Eve fut tentée par le serpent Nanash, croqua la pomme et en fit manger à Adam. Dès lors, Dieu maudit le serpent et le condamna à ramper. Quant à Adam et Eve, ils furent chassés du jardin. Privés des fruits de l'arbre de Vie, ils devinrent mortels. L'homme ne tarda pas à se répandre sur Terre bien que condamné à connaître la faim, la souffrance, la maladie et la mort en attendant le jugement de son âme.

Les hommes, à l'instar des anges, furent conçus libres de leurs actes et de leurs pensées. Souvent, ils fautèrent, péchèrent, désobéirent, ce qui provoqua le courroux de leur père céleste. Pourtant, bien que les ayant châtiés durement, ayant même songé à les exterminer, il ne put jamais s'y résoudre, porté par l'amour qu'il vouait à sa création.

La genèse de l'homme et la mansuétude de Dieu à son égard troubla pourtant les anges. La plupart ne comprenaient pas une telle attitude. Pourquoi avoir créé l'homme puisque les anges existaient avant, leur étant qui plus est supérieurs ? L'un d'entre eux, plus particulièrement, Lucifer, regardait les hommes avec perplexité. Lucifer était considéré comme le plus beau des anges, le meilleur d'entre eux. Il était le préféré de Dieu, l'un des très rares anges autorisés à paraître devant lui et à pouvoir contempler sa gloire. Lucifer aimait Dieu plus que tout et n'avait d'affection que pour lui.

Lucifer fit part de ses doutes à son frère aîné Michel. Ce dernier, bien que comprenant ses réticences, lui conseilla d'accepter les décisions de leur père car Dieu est parfait et toute décision émanant de lui doit être respectée à la lettre. L'archange vivait très mal de voir son père porter autant d'attention aux hommes. Nombreux étaient les anges à penser ainsi. Le trouble et le malaise s'insinua au Paradis. Puis un beau jour, Dieu demanda tout simplement aux anges de se prosterner devant l'humanité et de les aimer. Lucifer sombra dans une profonde tristesse qui se mua bientôt en colère puis en haine devant ce qu'il vivait comme une injustice.

« JAMAIS! » fut sa réponse car son aversion pour l'homme était sans limite.

Il se rebella et entraîna à sa suite un nombre impressionnant d'anges y compris de puissants archanges. Michel tenta de le raisonner mais en vain. C'était la guerre au Paradis et Lucifer, ivre de colère, la raison obscurcie par le chagrin, visait le trône céleste, la place de Dieu.  

La guerre fit rage, les anges s'affrontèrent. Dieu ne pouvait se résoudre à supprimer Lucifer qu'il continuait d'aimer malgré tout, il ordonna néanmoins à Michel de le combattre sans faire montre de faiblesse. L'archange obéit, non sans peine. La lutte redoubla d'intensité. Michel ne retint plus ses coups. Il terrassa Lucifer qui fut précipité en Enfer, entraînant dans sa chute tous ceux qui l'avaient suivi. Désormais, Lucifer était reconnu comme Satan, régnant sur l'Enfer qu'il organisa à l'image du Paradis. Lui à la place de Dieu, les anges déchus devenus démons sommés de l'adorer, et ils l'adorèrent, reconnaissant sa supériorité, le voyant comme une sorte de père qui leur avait montré la voie à suivre en refusant l’inacceptable, se prosterner devant les hommes, race impure, abjecte, inférieure, percluse de défauts, hypocrite, arrogante, ignorante et faible. Satan se posa comme l'Adversaire. Il menaça Dieu et le prévint qu'il n'aurait de cesse de nuire à sa création, de la mener à sa perte, de la lui ravir, de bâtir son monde sur les ruines de ce que son père avait conçu pour les hommes.

Dieu accepta de rentrer dans le jeu de Satan. Il lui donna effectivement  pouvoir de tenter l'humanité. Ainsi, l'homme serait libre de se tourner vers Dieu ou vers le Diable. Depuis, le bien et le mal ne cessent de s'affronter, chacun tentant de l'emporter définitivement sur l'autre. Lucifer, comme promis, intrigue. C'est d'ailleurs la seule parole que le prince du mensonge tient et respecte. C'est ainsi qu'il proposa à Dieu de laisser anges et démons œuvrer dans le Maine, persuadé, comme toujours, de l'emporter à la fin.







Dernière édition par Lucifer le Mar 18 Avr 2017 - 18:45, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Sam 23 Juil 2016 - 22:05





Les Dix Commandements



Le Décalogue— littéralement les dix paroles, généralement traduit par les Dix Commandements — est un court ensemble écrit d'instructions morales et religieuses reçues, selon les traditions bibliques, de Dieu par Moïse au mont Sinaï.

PREMIER COMMANDEMENT

Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement.

DEUXIÈME COMMANDEMENT

Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.

TROISIÈME COMMANDEMENT

Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.

QUATRIÈME COMMANDEMENT

Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.

CINQUIÈME COMMANDEMENT

Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également.

SIXIÈME COMMANDEMENT

La pureté observeras, en tes actes soigneusement.

SEPTIÈME COMMANDEMENT

Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.

HUITIÈME COMMANDEMENT

La médisance banniras et le mensonge également.

NEUVIÈME COMMANDEMENT

En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement.

DIXIÈME COMMANDEMENT

Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement.







Dernière édition par Lucifer le Mar 18 Avr 2017 - 19:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Mer 27 Juil 2016 - 10:40





Les sept vertus




Les quatre vertus cardinales jouent un rôle charnière (d'où leur nom de « cardinales ») dans l'action humaine et déterminent les autres vertus. Ce sont des vertus proprement morales et tournées vers la société.

• La prudence ou sagesse

Dispose la raison pratique à discerner en toutes circonstances le véritable bien et à choisir les justes moyens de l’accomplir. Selon Thomas d'Aquin, la prudence est celle des vertus cardinales qui doit diriger les trois autres. Selon saint Augustin, «La prudence est l'amour qui sépare avec sagacité ce qui lui est utile de ce qui est nuisible.»

• La tempérance

Assure la maîtrise de la volonté sur les instincts et maintient les désirs dans les limites de l'honnêteté, procurant l’équilibre dans l’usage des biens.

Elle assure la maîtrise de la volonté sur les instincts et maintient les désirs dans les limites de l'honnêteté. La personne tempérante oriente vers le Bien ses appétits sensibles, garde une saine discrétion et « ne se laisse pas entraîner pour suivre les passions de son cœur » (Siracide, chapitre 5, verset 2).

La tempérance est souvent louée dans l'Ancien Testament :

«Ne te laisse pas aller à les convoitises, réprime tes appétits.» (Siracide, chapitre 18, verset 30).

Dans le Nouveau Testament, elle est appelée « modération » ou « sobriété ». Nous devons « vivre avec modération, justice et piété dans le monde présent » (Tite, chapitre 2, verset 12).

La tempérance implique la maîtrise de soi. La colère traduit souvent un manque de maîtrise de soi, puisqu'elle nous met « hors de nous-mêmes », perdant le contrôle de nous-mêmes, s'exprimant souvent en éclats de voix, paroles agressives, regards assassins.

Possède la vertu de tempérance celui qui sait se maîtriser, celui qui ne permet pas à ses passions de l’emporter sur la raison, sur la volonté et aussi sur le cœur. Pour être en mesure de maîtriser nos passions, la convoitise de la chair, les explosions de la sensualité etc., nous ne devons pas aller au-delà des justes limites imposées à nous-mêmes et à notre moi inférieur. Cette vertu exige aussi l'humilité devant les dons que Dieu a offerts à notre nature humaine, humilité du corps et humilité du cœur.

• La force d'âme

C'est-à-dire le courage, force morale encore appelée fortitude, permet dans les difficultés la fermeté et la constance dans la poursuite du Bien, affermissant la résolution de résister aux tentations et de surmonter les obstacles.

Posséder la vertu de force d'âme, c'est surmonter la faiblesse humaine et surtout la peur. L'homme, de par sa nature, est enclin à craindre le danger, les malheurs, la souffrance. C'est par excellence la vertu des « héros ». Ils vont au-delà de leurs limites, « avec fermeté devant le risque reconnu, c'est-à-dire, en dernier ressort, devant la mort », pour le bien d'autrui ou pour défendre la vérité et la justice. La vertu de force d'âme va de pair avec le sacrifice.

• La justice

Consiste dans la constante et ferme volonté de donner moralement à chacun ce qui lui est universellement dû.

Dans le christianisme, ce groupe de quatre vertus humaines, cardinales, est complété par trois autres vertus dites vertus théologales :

• Foi

• Espérance

• Charité


car surnaturelles, données par Dieu même, desquelles elles dépendent et qui les rendent plus parfaites.

Leur ensemble est parfois appelé celui des sept vertus catholiques.

Dans la perspective chrétienne, les vertus humaines acquises par :

• l’éducation

• des actes délibérés

• une persévérance toujours reprise dans l’effort

sont purifiées et élevées par la grâce divine. Avec l’aide de Dieu, elles forgent le caractère et donnent aisance dans la pratique du bien. L’homme vertueux est heureux de les pratiquer.

Les vertus sont les fruits et les germes des actes moralement bons ; elles disposent toutes les puissances de l’être humain à communier à l’amour divin. Vertu cardinale, la justice est appelée « vertu de religion » quand il s'agit de justice envers Dieu.

Saint Paul rappelle que les vertus théologales ne sont pas toutes trois destinées à durer éternellement. À la fin des temps selon le christianisme, le retour de Dieu sera une évidence.

• La foi n'aura donc plus de raison d'être, aucun doute ne pouvant subsister sur ce dont on est en permanence témoin.

• L'espérance, ne sera pas davantage de mise puisque, tout étant accompli, il n'y aura plus lieu d'espérer quoi que ce soit de supplémentaire.

Seule subsistera donc la charité ou amour.

Elles sont directement évoquées dans le Livre de la Sagesse, chapitre 8,verset 7 :

« Aime-t-on la rectitude ? Les vertus sont les fruits de ses travaux, car elle enseigne tempérance et prudence, justice et force. »







Dernière édition par Lucifer le Mer 19 Avr 2017 - 0:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Ven 29 Juil 2016 - 11:41





Les sept péchés capitaux




L’orgueil : estime excessive de soi-même. L’orgueilleux se sent au-dessus des autres et méprise son entourage. Il a le sentiment d’être le meilleur et le plus important de tous, de ne rien devoir à personne sauf à lui-même

→ Le démon de l’orgueil ne pouvait être que Satan, celui qui se révolta contre Dieu car se croyant l’égal de son créateur. Satan se croit supérieur à tous les autres démons et surtout, il méprise les hommes qu’il considère comme une race inférieure à lui.

L’avarice : L’avarice est une accumulation de richesses pour se satisfaire et pour son propre plaisir. L’avare va chercher à restreindre au maximum ses dépenses. Il est obsédé par l’idée de se séparer de ses biens au point de se priver de tout pour ne manquer de rien.

→ Le démon de l'avarice est Mammon, un puissant démon qui apprend aux hommes à trouver et à collecter les trésors. Il fait commettre des crimes pour l’amour de l’argent et n’obéit qu’à Satan.

L’envie : Certainement la plus importante des causes de malheur moral. L’envie est la convoitise mêlée de dépit, de haine ou de tristesse à la vue du bonheur des autres ou de ce qu’ils possèdent. Celui qui convoite l’autre mettra tout en œuvre pour s’approprier le bien de l’autre. Il refusera de se réjouir de son bonheur et se délectera de son malheur..

→ Son démon est Léviathan, un monstre abyssal colossal, dévoreur d’âmes et monstre du chaos primitif, celui qui envie les hommes, car ce sont les créatures préférées de Dieu.

La gourmandise : Le fait de ne résister à aucun plaisir du ventre et de s’empiffrer en excès pour susciter et rechercher du plaisir dans l’ingestion d’aliments. Le péché de gourmandise implique la notion de gloutonnerie avec l’idée de démesure et d’aveuglement dans le fait de manger en trop grande quantité ce que le gourmand qualifie de délices (sauces, viandes, gâteaux, sucreries, chocolats…).

→ Son démon est Belzébuth, Prince des Enfers, celui qui préside aux côtés de Satan. Fondateur de l’Ordre des Mouches, il honore les créatures les plus viles et les plus abjectes.

La colère : État affectif violent se traduisant par un vif mécontentement et s’accompagnant de réactions brutales. Le coléreux peut devenir très violent et dire des paroles insultantes. Celui qui se laisse aller à la colère peut commettre un meurtre.

→ Son démon est Bélial, puissant démon et l’un des 7 Princes des Enfers. Les émotions malsaines sont sa spécialité. Bélial ne se montre jamais sous sa vraie forme. Il prend souvent un aspect séduisant pour mieux nous berner et nous conduire à commettre des actes abjects

La luxure : La luxure est un plaisir sexuel recherché, avant tout, pour soi-même. Celui qui se livre à la luxure se livre sans retenue aux plaisirs que peut lui apporter le sexe. La sexualité est incontrôlée, parfois débridée ou pire, totalement abjecte. Celui qui s’adonne à la luxure sera en recherche continuel de partenaires sexuels et un adepte de la masturbation.

→ Son démon est Asmodée, esprit impur qui préside à tous les péchés de luxure. Asmodée est le surintendant des enfers et des maisons de jeu. Il adore semer la dissipation et la terreur partout où il passe. C’est un démon puissant, parfois considéré comme un des rois des enfers.

La paresse : La paresse, dans la religion catholique, fait référence à l’acédie, c’est-à-dire à un mal de l’âme qui s’exprime par le dégoût de la prière, de la lecture spirituelle et de la pénitence. Ce terme a disparu de notre langage courant et la paresse fait, aujourd’hui, référence à une répugnance profonde du travail et de l’effort.

→ Son démon est Belphégor. C’est un démon qui séduit ses victimes en prenant le corps d’une belle femme. C’est lui qui inspire les découvertes et les inventions. Par contre, en face d’un paresseux, il va tout mettre en œuvre pour le détruire.

Il existe un 8ème péché capital qui est la Vaine Gloire. Ce péché est l’oublié des péchés capitaux, car trop souvent confondu avec l’orgueil. Or, la vaine gloire est un désir obsessionnel d’obtenir de la considération alors que l’orgueil est de fait de ne rechercher que la valeur de l’action. La vaine gloire est aussi liée à l’envie et conduit à l’hypocrisie et à la fausse modestie. Ce huitième péché capital oublié est certainement le plus répandu de nos jours, car encouragé par les fausses gloires médiatisées, la course au prix, les promotions et surtout les réseaux sociaux où chacun veut briller avec des qualités inventées pour faire parler de lui.

→ La vaine gloire n’a pas démon dédié, puisque tous les démons s’en servent pour hameçonner leurs victimes.

Marie D'Ange : Les 7 péchés infernaux + 1







Dernière édition par Lucifer le Mer 19 Avr 2017 - 15:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Sam 30 Juil 2016 - 11:55





L'Élixir




L'Élixir est une énergie biologique présente naturellement dans les organismes vivants, particulièrement chez l'être humain. Elle imprègne, irrigue, circule dans son organisme tout entier. Elle est par exemple la source de ce que l'on nomme le fameux coup de foudre, cette attirance mutuelle qui incite deux êtres à se rapprocher et à s'unir. L'Élixir est une énergie à la fois sensorielle, physique, psychique, émotionnelle. Voilà pourquoi elle ne se manifeste jamais aussi bien qu'au travers de l'orgasme.

Certaines civilisations ont compris depuis longtemps le formidable potentiel de l'énergie sexuelle. Certains courants tels l'hindouisme, le taoïsme, l'ont étudiée, théorisée pour tenter de s'approprier ses vertus extraordinaires. Voilà pourquoi certains préconisent une jouissance lente, différée, contrôlée aux travers de postures codifiées quand d'autres pratiquent tout bonnement l'abstinence afin de ne surtout pas laisser s'échapper le peu d'Élixir qu'ils possèdent en eux.

En 1847, lorsque toutes sortes de créatures surnaturelles franchirent la brèche mystique qui séparait leur monde du nôtre, leur structure énergétique fut littéralement atomisée par la déflagration qui suivit l'énorme accumulation de matière chaotique instable. Les anges et les démons qui avaient ainsi été attirés bien malgré eux par ce vortex inexorable cessèrent d'exister et furent éparpillés aux quatre coins du monde. Cependant, au bout d'un certain temps, plus ou moins long pour certains, ils parvinrent à émerger du néant, à rassembler leurs atomes dispersés pour finalement se recomposer sous la forme d'entités constituées de pure énergie. Mais en se reconstituant, anges et démons s'étaient involontairement combinés avec ce flux naturel présent partout à la surface de notre planète qu'ils nommeront plus tard Élixir.

Les anges cherchèrent longtemps comment regagner le Paradis. Les démons, quant à eux, étudièrent toutes les possibilités pour s'établir définitivement sur notre plan terrestre. Ce faisant, ils provoquèrent des accidents, firent des morts et découvrirent qu'ils pouvaient investir le corps des humains trépassés ou vivants. Vivants, ils en chassaient leur âme, morts, par leur nature divine, même pervertie, ils lui insufflaient la vie et réparaient tous les tissus endommagés. Sur un corps vieux, ils le ramenaient à un âge qu'ils estimaient leur convenir. Ils avaient ce pouvoir.

Les anges décidèrent qu'il fallait réagir pour contrer les actions néfastes des démons. Ils investirent les morgues, parfois les cimetières et s'octroyèrent les corps dont les âmes étaient parties. Pour les uns comme pour les autres, un problème vital ne tarda cependant pas à se poser. Ils perdaient toute force, tout pouvoir. Leur corps se remettait à vieillir ou à dépérir pour finalement retourner à cette forme énergétique éthérée. Les démons trouvèrent les premiers la parade à cette catastrophe. En abusant des humains, ils découvrirent que l'orgasme leur insufflait un surcroît d'énergie, mieux, les rendait plus forts. Ils gagnèrent en puissance, ne se privant pas de jouir sans entrave. Cette méthode, les anges ne pouvaient décemment pas l'appliquer. Ils commencèrent alors à disparaître les uns après les autres, laissant la place vacante aux démons triomphants.

Un ange ne put se résoudre à voir ses frères et sœurs maléfiques régner  sur le monde pour y semer chaos, haine, mort, dépravation ainsi que désolation. Il séduisit une humaine et lui fit l'amour, recevant à son tour quantité d'Élixir salvateur. Sacrilège ! Pourtant non, Dieu ne le foudroya pas sur place, Il n'intervint tout simplement pas. Les anges en déduisirent donc que telle était la volonté divine et que leur devoir était de faire de même. La guerre ne faisait que commencer !

La connaissance des mécanismes de l'Élixir s'affinèrent. Anges et démons comprirent que plus on avait de connexion avec un humain, plus l'orgasme était intense, plus on pouvait en retirer de l'Élixir et donc gagner en puissance. Et gagner en puissance était vital car il s'agissait d'éradiquer l'autre camp.







Dernière édition par Lucifer le Jeu 20 Avr 2017 - 10:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Lun 24 Oct 2016 - 10:03





L'Île




- Paradisiaque et mortelle -




Une île perdue quelque part dans le Pacifique, des plages de sable blanc, l'eau transparente, le soleil tout au long de l'année, des lagons, de grands oiseaux au plumage multicolore. Pour beaucoup, cela évoquerait le paradis sur terre. En réalité, il n'en n'est rien. L'Île de l'Ultime Vérité ou plus simplement L'Île pour les intimes. Elle fut acquise voilà des décennies par les anges et les démons. Quelle surprise n'est-ce pas de découvrir que ces ennemis mortels ont une possession en commun ? Pourtant, tout est loin d'être simple. À un moment donné, les tensions furent si fortes entre les Célestes et les Infernaux qu'il fallut trouver une solution de toute urgence. Les uns comme les autres violaient régulièrement la trêve et menaçaient de hâter les prophéties d'un dernier combat entre les forces du Bien et du Mal. Cette situation insurrectionnelle était inacceptable aussi bien pour Dieu que pour Satan. Lilith et Lyra furent priées de s'entendre afin de trouver une solution à la guerre larvée qui menaçait le Maine et par voie de conséquence, les mortels. Les deux femmes, aussi avisées et intelligentes l'une que l'autre, firent donc l'acquisition de ce qui fut bientôt dénommé L'Île de l'Ultime Vérité.

Pourquoi un tel nom ? À l'écart de toute civilisation, anges et démons règlent leurs comptes dans de titanesques combats. Ici, pas de règles, de juges, d'arbitres ou de témoins gênants. Des combats sans pitié, d'une rare violence, le sang coule, les coups pleuvent, parfois des membres restent à terre car les armes sont bien entendu autorisées. Rarement au premier sang, fréquemment jusqu'à épuisement, logiquement jusqu'à la mort.

Mais il n'y a pas qu'anges et démons qui s'adonnent à ce passe-temps d'un genre un peu particulier. Disciples contre esclaves, âmes sœurs contre âmes damnées. L'Élixir stoppe le vieillissement chez les humains et les booste de manière lente et continue : sens, réflexes, vitesse accrus, intelligence, vigilance ne sont pas en reste, mais également la résistance, l’endurance, le seuil de tolérance à la douleur. Les combats entre humains font mal, très mal, ils sont impitoyables et barbares. Au bout d'un moment, il y a un prédateur et une proie, un traqueur et un traqué. Le jeu commence alors, cruel et inéluctable.

Sur l'Île, on organise des tournois que ce soit dans une fosse, sur une aire de combat matérialisée ou improvisée, des chasses à l'homme, des confrontations, des duels, des battle royal, on règle ses comptes tout en s'affranchissant des lois et de la morale humaine trop restrictives et contraignantes.

Pour ceux qui s’imaginaient que les anges étaient des sortes de doux rêveurs, pacifistes, utopistes et naïfs, perdu ! Les anges sont des guerriers intransigeants qui forment des combattants d'élite. L'Île est un test grandeur nature, le moment de vérité. Anges et démons ont en commun le goût du sang, la violence, l'envie d'en découdre. Il doit en aller de même pour leurs recrues. Jamais un ange ne prendra pour âme sœur un humain qui n'est  pas passé par l'épreuve de l'Île, un soldat de Dieu ne se reconnaît que dans l'âme d'un guerrier prêt à l'ultime sacrifice. De leur côté, les démons désirent fabriquer de véritables machines de guerre et joindre l'utile à l'agréable, l'Élixir aux compétences martiales. Bien-sûr, un esclave est loin d'être aussi doué qu'un disciple, une âme damnée, qu'une âme sœur mais ils compensent largement par la ruse et l'art de la mystification appris auprès des démons. Vous imaginez donc que l'île n'est pas un lieu de tout repos.

Celle-ci est sévèrement gardée à l'année par les anges et les démons. Ils ne cohabitent pas vraiment mais se partagent l'île. Aucun humain ne vient ici sans y avoir été préalablement autorisé. Depuis le Maine, on accède à l'île par deux portails mystiques, l'un situé à The Gates, l'autre, à Pandémonium. Simple et instantané. À présent, vous comprenez le rôle prépondérant de l'Île. Ceux qui en reviennent ne sont plus jamais les mêmes et leur place au sein de l'un des deux camps est assurée.



MADE BY .ANGELUS




Dernière édition par Lucifer le Lun 24 Oct 2016 - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Lun 24 Oct 2016 - 10:38





Liberty




- Le lieu de tous les possibles -




Liberty est une petite ville du Maine qui se situe à l'est d'Augusta. Qui connaît Liberty, même dans le Maine ? Cette ville semble oubliée de tous, abandonnée. Pourtant, il y a de la vie à Liberty, des habitants. Ils vivent très bien, ignorés de tous.

En réalité, Liberty fut créée par Dieu, suite au terrible accident de 1847. Les gens furent ressuscités, leur mémoire effacée, mais qu'en était-il de leur âme ? Leur âme, elle, se souvenait de tout et ils ne pouvaient parvenir à trouver la paix. Leur sommeil était peuplé de cauchemars tous plus horribles les uns que les autres.

Dieu conçut Liberty comme une sorte de nouvelle Éden sur Terre, un lieu où humains et animaux vivraient en paix et en harmonie, où la Nature serait préservée de la rapacité de l'homme. Un havre de paix, un paradis sur Terre, voilà ce qu'était Liberty.

Mais Satan, le fils prodige, se tenait en embuscade, comme à son habitude. Rongé par la jalousie, pétri de haine, il regarda l’œuvre parfaite de son Père et il lui dit :

Liberty ne devra être accessible qu'aux seuls initiés !

Dieu regarda sa création et il accepta, non par faiblesse, mais parce qu'il avait donné à son fils le pouvoir d'être le Prince de ce Monde. Pour un temps au moins, Le Divin passerait les caprices de Lucifer.

Ce n'était pas assez pour le Diable qui entendait pervertir l’œuvre du Père céleste du mieux qu'il pouvait.

« Liberté ! » Avait dit Dieu.

« Aucune règle ! » Avait rétorqué le Diable.

Et Liberty, petit paradis sur Terre, devint une sorte de zone échappant à toute logique, hors du temps, hors de l'espace, s'affranchissant des lois humaines par la seule folie du Diable car celui-ci entendait pervertir et corrompre non seulement les hommes, mais, dit-on, également les anges et pourquoi pas, il est joueur, ses propres démons.

Liberty, l’œuvre de Dieu, la part du Diable...

Liberty est une zone totalement en dehors de la continuité du forum. Tout ce que vous jouerez à Liberty n'aura strictement aucune incidence sur le reste du forum. Comment cela se pourrait-il puisque ici, vos aventures n'ont de limites que votre imagination.

À Liberty, les gens vivent normalement, ignorant tout cela, il s'agit tout juste de vieilles légendes oubliées, d'anciennes superstitions. Mais vous, vous, vous savez. En venant jouer ici, vous êtes avertis, c'était la volonté de Dieu. À vous de voir quelle part vous souhaiterez donner au Diable...



MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Dim 9 Avr 2017 - 14:08





Les lycans




EN CONSTRUCTION

Comment devient-on Lycan ?

Le mode de transmission le plus commun de la lycanthropie est la morsure, volontaire ou involontaire. Si un humain réchappe à une attaque de loup-garou, c'est vraiment que ce dernier l'aura décidé ou n'aura eu d'autre choix que d'abandonner sa proie mal en point. Quoi qu'il en soit, l'humain aura dès lors très peu de chance d'en réchapper. La morsure doit être profonde, la victime doit donc être robuste et se battre pour survivre. D'autre par, son système immunitaire doit être suffisamment puissant pour combattre l'infection car son sang est contaminé par la salive du lycan.

Autre possibilité, une profonde lacération. Là aussi, le danger de mort est élevé car quoi que l'on fasse, la plaie va s'infecter et la victime, énormément souffrir.

La sélection naturelle s'opère immédiatement, seuls les spécimens les plus forts et en bonne santé peuvent prétendre survivre et accéder à la transformation.

Caractéristiques


Inconvénients à être un loup-garou


La transformation

La transformation est toujours douloureuse. Cela dépend toutefois du lycan. Plus celui-ci est âgé et puissant, mieux il contrôle son passage à l'état animal. Ainsi, la métamorphose peut être rapide voire totalement contrôlée. Le lycan souffre toujours autant mais avec le temps, il a appris à mieux tolérer cette souffrance. On dit que chez certains sujets, douleur et plaisir vont de paire.

Il faut néanmoins comprendre que la peau se déchire, les os s'allongent, les muscles donnent la sensation de brûler, triplent ou quadruplent de volume, l'humain avant de devenir bête est à la torture.

Certains lycans ont un contrôle si parfait sur leur transformation qu'ils peuvent se changer à volonté. Plus un humain tente de résister à sa nature animale, plus il souffre à la transformation. Embrasser sa condition monstrueuse est la seule façon de progresser. En cela, la meute peut se révéler très utile mais généralement, les loups qui ne s’acceptent pas sont des loups solitaires.

Tuer un loup-garou

Le seul et unique moyen de tuer un loup-garou est d'utiliser une balle d'argent. Cela peut vous sembler évident, simple et efficace, pourtant, ça ne l'est pas. Abattre un lycan signifie traquer celui-ci. C'est une aimable plaisanterie quand on sait que le loup est un grand prédateur. Si le lycan ne vous aperçoit pas tout de suite, il peut vous repérer à l'odeur ou vous entendre. Un lycan se laisse rarement surprendre, de plus, rester suffisamment concentré et ne pas céder à la panique pour tirer sur un véritable monstre relève de la prouesse. Autant dire impossible. À moins d'avoir été spécifiquement formé pour cela, mais qui est entraîné à traquer ce prédateur monstrueux ? Tout le monde ignore leur existence, ils sont extrêmement discrets. Dernier détail pratique : qui sait que le moyen d'abattre un loup-garou est une balle d'argent ? Eux-même l'ignorent. Ils se pensent indestructibles et ils ne sont pas loin de la vérité.

Afin qu'il n'y ait pas d’ambiguïté, un lycan n'a strictement aucune chance face à un ange ou à un démon. Quoi qu'il en soit, anges et démons ont d'autres chats à fouetter que les loups-garous dont ils ignorent, en théorie, l'existence.

Les alphas

La sexualité chez les lycans





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Diablotin
avatar
Infos fermées
MessageSujet: Re: Annexes   Mar 11 Avr 2017 - 9:36





Les sorciers




EN CONSTRUCTION

Alignement bénéfique

Angéologie, druidisme, magie blanche, magie verte (utilisation des plantes), la Wicca.

Alignement neutre

Chamanisme, magie élémentaire, magie de l'illusion.

Alignement néfaste

Démonisme, magie noire, magie rouge, magie du sang, nécromancie, vaudou.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Annexes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PDM Rouge] Partie 11 : Quêtes Annexes
» Annexe: L'OCP (Archives)
» salle d'opération.
» [PDM Bleu] Solution : Quêtes Annexes
» Annexes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Temptation :: Au commencement :: Annexes-
Sauter vers: