AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Divine change progressivement de design. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 12:57
 





Kali Bennett



- “Étoiles, cachez vos feux! Que votre lumière ne voit pas mes sombres et profonds désirs”
Macbeth -


Necromancienne


Identité


Age apparent : 45 ans.
Date de naissance : un jour d’août 1972.
Nationalité : Américaine avec des ancêtres ancrés en Inde.
Situation familiale : célibataire.
Profession : je vis de mes services rendus à la population du Maine.  
Orientation sexuelle: peut-on vraiment me qualifier clairement si je ne consomme que par nécessité morbide?
Particularité(s) : je n'ai pas la moindre limite dans ma magie, n'ai pas la moindre notion de pudeur, de morale et je se moque bien des lois naturelles et gouvernementales que je peux enfreindre en me servant de mon art. Oui oui, je vois cette magie reniée comme un art.

Avatar : Famke Janssen


Qualités


• Commerçante • Méticuleuse • Drôle (à sa façon) • Intelligente • Efficace • Séductrice


Défauts


• Froide • Distante • Calculatrice • Manipulatrice • Gore • Amorale




Magie Pratiquée


Ah la nécromancie. *laisse échapper un soupir des plus dérangeant au vu de la situation* Cet art délicat de converser avec les morts encore désespérément accrochés à leur cadavre, à déceler les secrets enfoui dans ces cerveaux grouillant d’asticots. Il faut avoir le coeur bien accroché quand à six votre mère vous dépose un corps humain en décomposition avancée sous les yeux pour aller trifouiller dans le reste de ses entrailles pour y prélever un peu de substance noirâtre et nauséabonde en vu de concocter un filtre anti-loup, un piège à démon ou, encore plus pervers une potion pour la virilité d'un homme fortuné. Le parfum de la mort a toujours fait parti de ma vie, les rats, les vautours, les corbeaux, les asticots sont en quelque sorte mes familiers. Il me tarde de vous présenter ma prochaine oeuvre d'art.

Ne froncez en aucun cas le nez et les sourcils en entendant parler de la femme vivant près du cimetière. Je ne sens pas la mort, mon corps n'est pas en décomposition non plus, certaines rumeurs demeurent réelles et je vous laisserais le loisir de les vérifier, si vous avez assez de… couilles pour passer la porte d'entrée. Car oui, tous un jour, vous finissez désespérés au point de n'avoir d'autre choix que de venir dans ma demeure, affrontant vos peurs et votre dégoût pour remplir mes poches de votre petite fortune de la dernière chance. Soyez certains que vous finirez par me remercier par la suite tant je suis efficace. Et je sais que vous ne chercherez même pas à en savoir plus sur mes méthodes, de peur de cauchemarder pour le reste de vos nuits.



Caractère

Elle est commerçante, certaine de ce qu'elle fait et du résultat que ça donnera. Pas hautaine pour un sous, elle se montrera par contre sèche et directive avec ses clients, elle sait bien quelle est leur dernier espoir et qu'ils obéiront à la lettre pour ne pas la froisser. Car oui, la belle est énigmatique et peut entrer dans des colères noires destructrices si quiconque la contredit ou se moque ouvertement d'elle. Ce qui peut se produire? La nécromancie a tant de facettes quand on sait l'écouter attentivement, les fluides mortuaires, les ossements, la chair en décomposition  apportent une bonne source d'inspiration pour des sortilèges. Perte de cheveux, de dents, os qui se brisent soudainement, faillite, accident, voir même décès dans les cas les plus extrêmes et avec des souffrances ignobles à la clé.

Ses relations à l'autre se limitent pour ainsi dire à ces moments où les âmes en perdition passent le pas de sa porte. Il est bien rare qu'elle soit en charmante compagnie, beaucoup savent qui elle est, ce qu'elle fait et ce genre de réputation n'amène que les défis stupides d'hommes bourrés ou bien les touristes ignorants du folklore local. Se montrera-t-elle douce avec ces patins de chair encore chauds? Non, elle est sauvage, bestiale, sans doute fera même t-elle couler votre sang dans quelques soupirs d'extase, la mort n'est jamais bien loin de l'orgasme. Du genre solitaire, limité acariâtre, elle ne fréquente que rarement les lieux bondés préférant le calme et la quiétude de la nature. Les humains la craignent autant qu'ils peuvent la respecter et elle n'aime pas qu'on vienne taper à sa porte pour qu'elle enseigne son art à  des groupies. N'étant pas immortelle, elle sait qu'il faudra un jour qu'elle songe à enfanter d'une manière ou d'une autre la prochaine génération de nécromanciens. Mais comme pour tout, elle décidera de la manière dont ça se fera.


Physique

“Ne croyez pas ce qui se raconte à mon sujet, je ne suis pas un être en putréfaction qui appose des masques mortuaires pour retrouver un semblant de jeunesse. Je suis une femme aussi belle que vénéneuse.”

La belle brune est attirante et elle le sait, pour quiconque ne la connaît pas, aucun indice ne trahira son alignement magique. Elle ne sent pas le cadavre, ne perd pas des lambeaux de peau, n'est pas froide comme la mort et n'a pas dans son sac des yeux ou des morceaux de doigts. C'est une femme tout à fait normale d'apparence, longue chevelure brune soyeuse, un regard profond et intense parfois rehaussé d'un mascara noir. Un nez légèrement pointu, des lèvres finement dessinées qui s'étirent que trop rarement dans un sourire. Un rictus à la rigueur et encore, vous n'y trouverez aucun réconfort, juste quelque chose de malsain à vous en hérisser les poils. Les traits du visage presque sévères, ses sourcils se froncent à la moindre contrariété, tel un prédateur, elle semble prête à bondir en montrant les crocs. Sa voix est rauque, sombre comme une nuit sans lune et elle ne hausse jamais la voix, son timbre laisse planer le mystère. Elle est de ces narratrices de contes d'épouvante, on s'attend à chaque instant à entendre un corbeau ou une chouette ponctuer ses phrases.

Un corps divinement sculpté qui ne semble pas souffrir du poids des années passées. Kali mesure un mètre quatre-vingts deux, longiligne, ses courbes harmonieuses ne laissent personne indifférent, surtout qu'elle sait se mettre en valeur sans grande difficulté. Non, elle ne revêt pas des haillons fait en peau humaine et se voile d'une cape pour paraître mystérieuse. C'est parfaitement inutile tant sa réputation est un vêtement tissé de mensonges et de racontars de bonnes femmes jalouses. Sublime en robe de soirée, parée de quelques bijoux, banale mais attirante en jean et t-shirt, elle devient exquise en déshabillé de soie ou lingerie fine. Même si elle consomme peu le sexe, quand le besoin et la nécessité sont là, elle sait être une femme fatale et une insatiable amante. La mort est sa seule compagne, la seule en qui elle jure fidélité alors soyez remarquable sinon vous pourriez y perdre vos attributs.

Elle porte sur son corps de nombreuses cicatrices, pour la plupart des scarifications nécessaires pour certains de ses sortilèges ou bien des jeux amoureux plutôt déviants, d'autres sont le fruit de déséquilibrés ou de croyants souhaitant la voir cramer au bûcher comme lors des procès de Salem. Sa jambe gauche porte encore la marque de la torche qui a failli la faire rôtir alors qu'elle n'avait qu'une dizaine d'année.


Derrière l'écran


Pseudo : Perséphone.

Vous certifiez avoir 18 ans ou plus : Bien évidemment

Sexe : F

Fréquence de connexion : régulièrement, je travaille donc pas sûre que je puisse être là tous les jours.

Personnage inventé, Scénario ou Poste vacant ? tout droit sorti de mon esprit tordu les amis *s'incline*

Comment avez-vous connu le forum ? en surfant sur le net.

Un petit mot ? Ben, n'ayez pas peur de moi mon perso est loin de qui je suis xD




Celsius


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 12:57
 




Votre histoire



- “Il n'est pas plus surprenant d'être né deux fois qu'une, tout péri et se renouvelle dans la nature.”
Voltaire -




“Mère destructrice, tu es celle, méconnue qui crée des cendres, des ossements et des limbes des êtres déchargés capables de se mouvoir. La mort n'est en rien une fin à tes yeux, elle n'est que le simple commencement d'une toute autre existence que toi seule peut écrire et conter aux ignorants. La charogne, la pestilence pour compagnes, tu pareras ta peau de viscères, de sang, de larmes pour honorer ceux qui t'aident dans ta quête. Ma fille, ton nom n'est plus, tu as le don rare, si précieux à mes yeux de me succéder. Tu reviendras Kali en l'honneur de tes ancêtres et en son nom tu recevras fièrement l'enseignement de la nécromancie. “

La fierté dans son regard bleu intense, sa main qui tremble en tenant la mienne. Le sordide a toujours fait parti de ma vie, depuis ma naissance. J'ai été baptisée avec le sang d'un animal sacrifié, j'ai appris à honorer, à sublimer le monde des morts, à le chérir bien plus que celui des vivants tout éphémère. Quand ma mère a décelé cette flamme de magie obscure en moi, elle a cessé de cacher sa véritable personnalité, de me préserver de peur que je sois comme ma grande soeur, une simple enfant sans don. Mélina a quitté la maison très tôt, avec papa que maman avait libéré de son emprise. Pas d'amour, juste de l'asservissement utile, un corps disponible, des bras puissants et une semence irréprochable. Il est parti, sans se retourner, sans se soucier de ce que j'allais devenir, mère savait y faire, un talisman et nos vies devennaient un doux souvenir à ses yeux.

À dix ans, je la suivais dans le cimetière pour aller déterrer mon premier cadavre. Un enfant de mon âge, mort quelques semaines auparavant. Mère est restée près de moi alors que j’ouvrais le cercueil pour tomber nez et nez sur un visage familier… enfin ce qu'il en restait. C'était Éric, mort, tué d'une balle dans la tête par sa mère avant qu'elle ne se suicide. Les drames de la vie, un père tué dans un accident de voiture alors qu'il était ivre, le seul revenu de la maison et elle s'est laissée submerger par les factures, les soucis de santé et le désespoir. Il avait fallut deux semaines pour que quelqu'un s'inquiète de ne plus les voir, vive les vacances. Tout le monde en avait parlé à Sabattus, tout le monde avait été choqué par cette histoire sordide. Ils l'auraient été encore plus s'ils avaient vu la jeune fille aux longs cheveux bruns caresser du bout des doigts le reste de visage bouffé par les insectes charognards, un rat fiché dans les entrailles à cause d'un cercueil bas de gamme. Fascination morbide pour ce qui n'est plus, un désir malsain de plonger ma main dans ce corps sans vie pour y puiser les éléments essentiels à la potion de fertilité qu'une femme à bout de solutions naturelles nous avait commandé. Si elle savait, sans doute préférerait-elle ne jamais enfanter.

Si jeune et déjà si insensible à la souffrance, à la tristesse, à la détresse humaine. Mère était si fière de ce que je devenais sous son enseignement rigoureux. Le dégoût n'a eu qu’une maigre emprise sur mon estomac juvénile, quelques mois, un an tout au plus à rendre sur le sol ce que j'avais pu ingurgiter. Elle ne m'épargnait rien, m’inculquant tout ce qu'elle savait au plus vite, sa fin était proche, elle le savait et moi aussi, nous l'avions vu dans une séance de spiritisme. Elle voulait que je sois capable de ranimer des ossements avant qu'elle ne m’abandonne et elle souhaitait que je sois capable de ramener un cadavre d'entre les morts avant de la rejoindre sous terre. On a fait se lever des animaux de petite taille puis des plus gros et de plus en plus longtemps. Mais une fois qu'il y a des muscles, de la chair, des matières molles à conserver viables pour que le sujet tienne sur ses jambes, puisse se mouvoir et voir même interagir avec lui, tout devenait bien plus complexe.

Puis elle est morte, un soir de pleine lune, comme prévu . Les rumeurs disent que je conserve son corps dans une chambre inoccupée de notre grande demeure familiale, que je converse avec elle en animant son cadavre. C'est faux, je me suis contenté de pratiquer un rituel pour pendre sa tête réduite sous le porche et son coeur flotte dans un des nombreux bocaux alignés dans mon sous-sol selon sa volonté. Je n'ai pas pleuré sa perte, d'ailleurs il ne me semble pas avoir versé la moindre larme, avoir éprouvé le moindre sentiment d'attachement pour qui que ce soit. On a dit de moi que je devais souffrir de psychopathie, sans doute, je n'ai jamais eu le besoin de le vérifier en allant perdre mon temps avec un psychologue. Mes clients ne se soucient pas de mon état mental quand ils viennent me voir alors pourquoi devrais-je m'en préoccuper?

J'ai donc repris les traditions de mère à l'âge de 20 ans, curiosité humaine que ce petit bout de femme suscite en passant la porte. Brune, le teint pâle, blafard même, chétive à la limite de la maladie à cette époque. J'étais déjà pourtant redoutable en affaire et terriblement efficace. Je clouais le bec aux sceptiques en un claquement de doigts, trouvais la solution à chacun des problèmes exposés. Il faut dire que mère m'a légué un sacré patrimoine. Le grenier empli de grimoires, de tablettes, de runes, talismans et autres babioles. La cave est une véritable caverne aux milles trésors. Et le jardin, ensorcelé depuis des siècles, il ne craint ni les intempéries, ni les dégâts causés par autrui, un vrai jardin d’Eden. Le domaine s'étend sur plusieurs hectares à une dizaine de kilomètre de Sabattus et a toujours connu un cimetière comme voisinage. Mis à part le jardin, tout le reste du terrain est occupé par une sombre forêt. Nulle barrière, juste des totems en ossements maudits. Impossible d'y pénétrer sans que je sois au courant quelques chasseurs possèdent des amulettes qui leur permettent de venir prendre du gibier s'ils le désirent mais rien ne se fait sans mon accord. Ils doivent donc prendre leur courage à deux mains avant de venir frapper à ma porte pour quémander un droit de passage.

Dans la demeure, il n'y a toujours eu qu'un couple avant qu'il n'y ait des enfants puis une femme seule, la seule de la lignée recevant le don. Le mâle servant uniquement pour la procréation. Un alpha en bonne santé, bonne condition physique, sans attache si possible et surtout dénué de magie. Une fois qu'il a été “utilisé”, soit il retrouve sa liberté avec le cerveau lavé de tout souvenir ou bien son corps est offert en sacrifice rituel. Je vis donc seule pour le moment, les hommes ne sont pourtant pas indifférents à mon charme tout particulier, à laura de mystère qu'ils désirent dévoiler. Féline, je parviens à me fondre dans la foule, seuls ceux qui savent qui je suis préfèrent détourner le regard et changer de trottoirs quand ils me voient arriver dans Sabattus. À Augusta, je n'ai pas ce genre de déconvenues, on sait peu la femme que je suis, c'est bien pour ça que je vais trouver mes corps encore vivaces dans cette ville si prospère.

On pourrait se demander comment une femme comme moi, solitaire, parvient à vivre convenablement au vu des tenues que je porte, de la voiture de sport que je conduis et des restaurants huppés que je fréquente. Mon commerce, mes services valent de l'or, encore une fois je suis le dernier recours de beaucoup d'hommes et de femmes. Ne donneriez vous pas la lune pour la personne capable de retrouver le meurtrier de votre fille? De pouvoir converser une dernière fois avec cette dernière pour lui dire combien vous l'aimez? Bien évidemment que si, vous donneriez jusqu'à vos dernières possessions pour un tel moment et je ne fais pas la fine bouche pour vous en déposséder. Oui, je sais, je n'ai pas de coeur. Mais le coeur ne fais pas manger et ne paye pas les factures vous voyez? Puis, ils y a ceux, plus téméraires qui font un versement mensuel pour leurs performances sexuelles, ils ne cherchent pas à savoir ce qu'ils ingurgitent tous les mois tant l'odeur et le goût sont immondes mais les résultats sont là ; endurance, performance, taille… Une mensualisation pour conserver la femme qui est dans notre lit, pour ne pas perdre son boulot, pour que la maladie incurable de votre enfant disparaisse miraculeusement ou soit moins insupportable. Les herbes du jardin, les fluides, ossements broyées, orbites et autres corps mous prélevés au cimetière. Pour ce qui est des ingrédients plus exotiques, il me reste une partie de la famille en Inde pour me les procurer. Même avec cette magie proscrite par l'église, on est jamais vraiment seuls.




Celsius


Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nationalité : Française
Âge : 23 ans
Profession : Ecrivain
Lieu de résidence : Waterville
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Disciple de : Auriel (Joshua)
Jeu 10 Aoû 2017 - 13:37
 
Hey ! Bienvenue parmi nous ! Jolie fiche. Peut-être un peu trop morbide pour ma petite Ayane mais jolie fiche quand même. Wink



My angel

Tu es insupportablement attirant, insupportablement énervant et insupportablement sûr de toi... Mais c'est pour ça que je ne pourrais jamais te quitter.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 13:41
 
Merci ravissante petite créature Wink

Il est vrai que tout le monde ne peut pas côtoyer Kali, elle n'est pas à la portée de tous ^^.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nationalité : Française
Âge : 23 ans
Profession : Ecrivain
Lieu de résidence : Waterville
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Disciple de : Auriel (Joshua)
Jeu 10 Aoû 2017 - 13:43
 
Après Aya' est en étude de médecine (ou était plutôt), les corps ne la dérange pas plus que ça mais elle n'aime pas particulièrement les cimetières. --'



My angel

Tu es insupportablement attirant, insupportablement énervant et insupportablement sûr de toi... Mais c'est pour ça que je ne pourrais jamais te quitter.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nom infernal : Constantine
Fonction : Démon de la perversion
Nationalité : Américain
Âge : 47 ans
Profession : Tueur professionnel
Lieu de résidence : Environ d'Augusta
Orientation sexuelle : Hétéro
Jeu 10 Aoû 2017 - 14:29
 
Oh mais toi je te kiff déjà tellement ! Bienvenue parmi nous <3


They are my slaves, my sluts... my angels
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 16:28
 
Et bien merci John ^^ Et ravie que ma Kali plaise Wink
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 19:56
 
Famke Janssen, la nécromancie, une série d'avatars superbes, Kali en prénom, une demeure proche d'un cimetière à l'écart de Sabattus, sur des hectares. Une tuerie intégrale... Bienvenue et hâte de suivre tes aventures ! Shocked
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 20:42
 
Merci charmant Martin. Peut-être que l'on pourrait créer une palpitante aventure tous les deux?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 21:47
 
Ohhhhhhh yeah !

Mais que quelqu'un valide donc cette délicieuse créature séance tenante, je suis à la torture !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 22:09
 
En voilà un qui n'a peur de rien XD
Ben ouais qu'on me valide!!! Sinon je zigouille quelqu'un !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 23:14
 
Bienvenue sur Divine Kali, un grand merci de te lancer dans la sorcellerie, et pas des moindres. cheers

Ta fiche est tres bien écrite et j'ai été déçue qu'elle soit finie, non pas parce qu'elle est courte mais prace que j'en aurais voulu encore. ..

Tu installes une ambiance, une atmosphère pour ton personnage qui attire autant qu'il repousse, suscitant fascination et craintes. Autant te dire que tes rp seront attendus de pied ferme car je t'ouvre sans attendre plus longtemps les portes du forum.

Faut-il plaindre ou envier le pauvre ou la pauvre humain(e) qui tombera sous ta coupe? Twisted Evil

Bon jeu à toi! cheers
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 10 Aoû 2017 - 23:51
 
Oooh *rougit* la suite de l'histoire sera à suivre dans mes rp, j'essaierai de faire assez long pour te rassasier Debora.

Il faudra sûrement le plaindre je pense.  Affaire à suivre Wink
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Ven 11 Aoû 2017 - 0:21
 
Bon bah dépêches-toi de commencer alors^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Ven 11 Aoû 2017 - 0:23
 
Ça va arriver assez vite normalement XD
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Ven 11 Aoû 2017 - 0:29
 
On m'a dit ça, oui...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nom céleste : Denyra
Fonction : Ange de la Discipline
Nationalité : Américaine
Âge : Âgée
Profession : Instructrice
Lieu de résidence : The Gates
Orientation sexuelle : Hétéro
Mar 15 Aoû 2017 - 19:03
 
Bienvenue chez nous Kali!

La part de Sarah en moi ne sait pas encore si elle va t'apprécier ou pas, mais les autres sont d'accord pour espérer te croiser en RP What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Kali Moriarty
» Présentation Kali
» Code Pénal Ayisyen an demode.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Temptation :: Archives :: La mémoire du forum :: Fiches validées :: Neutres :: Sorciers-
Sauter vers: